Fillon prêt à renoncer au 4e jour de carence pour les arrêts maladie du privé

Le Premier ministre est disposé à revenir en arrière sur cette mesure à condition que l’on en trouve une autre qui permettrait la même économie pour la Sécurité sociale.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

C’est lors d’une rencontre avec les députés UMP que le Premier ministre a fait ce geste. D’après son entourage, François Fillon estime que beaucoup de français ont été surpris en apprenant que les fonctionnaires n’avaient pas de carence lors d’un arrêt maladie, jusqu’à l'instauration la semaine dernière d'un premier jour de carence par l’Assemblée. 

Dans la foulée, le gouvernement avait aussi décidé d'un 4e jour de carence pour les salariés du secteur privé. Une mesure "mal ressentie" , selon les termes du président du groupe UMP à l’Assemblée, Christian Jacob.

D’après les calculs du gouvernement, ce 4e jour de carence (pas d’indemnisation par la sécu pour le salarié pendant quatre jours) permettrait à l’Assurance maladie d’économiser 200 millions d’euros.    
Un groupe de travail va être constitué par les députés UMP pour trouver une mesure qui permette de récupérer 200 millions d’euros. Réponse attendue d’ici huit ou dix jours.

Interrogé sur l'éventualité d'instaurer deux jours de carence dans la Fonction publique, Christian Jacob s'y est montré défavorable.

Dans le secteur privé, les jours de carence sont, dans 65% des cas, pris en charge par des accords de convention collective.