Cet article date de plus de huit ans.

Et si la Sécu se désengageait du remboursement des lunettes?

C'est l'une des pistes présentées  par la Cour des comptes dans son dernier rapport. L'idée est de transférer les remboursements de tout ce qui concerne l'optique correctrice aux complémentaires santé quand elles seront généralisées.  L'objectif étant de limiter le déficit de la Sécurité sociale.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Catherine Grain Radio France)

 "Dès lors que l'assurance maladie complémentaire serait généralisée,
pourrait se poser, s'agissant de l'optique correctrice, la question d'un
réexamen de son articulation avec l'assurance maladie obligatoire englobant une réflexion sur un éventuel retrait de cette dernière du champ
", affirme avec précaution la Cour des comptes.

Une suggestion qui pourrait faire du bruit mais qu'il faut relativiser : sur les quelque quatre milliards que représentent ces dépenses d'optique correctrice, seulement 200 millions sont encore pris en charge par l'assurance maladie, les 3,7 milliards restant étant du ressort des complémentaires.

Le risque de "perdre le caractère santé de l'équipement optique"

Pour Etienne Caniard, président de la mutualité française, le problème vient des opticiens. "Plus de deux millions de personnes renoncent chaque année à acquérir des lunettes. Paradoxalement, le nombre d'opticiens a augmenté de 50% sans que le prix des lunettes ne baisse ", explique-t-il.

Une perspective qui inquiète des professionnels de l'optique comme Jean-Pierre Champion, PDG de Krys group, numéro un du marché français : "Ce serait une erreur majeure, même si le remboursement de l'assurance maladie est symbolique" . Et il évoque le risque de "perdre le caractère santé de l'équipement optique".

Quant à la généralisation de l'assurance maladie complémentaire, elle n'est pas encore réalisée. L'année dernière, François Hollande a souhaité qu'elle intervienne d'ici la fin de son quinquennat. Donc d'ici à 2017.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.