Cet article date de plus de dix ans.

Entretien avec Carole Gaessler et Francis Letellier, présentateurs de la soirée électorale de France 3

Samedi 5 mai, les équipes de France 3 effectuent les dernières répétitions avant la soirée électorale de dimanche. Rencontre avec Françis Letellier et Carole Gaessler qui, à 20 heures, vont annoncer le nom du président de la République élu le 6 mai.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Carole Gaessler et Francis Letellier répètent la soirée électorale de France 3 (D.A)

Samedi 5 mai, les équipes de France 3 effectuent les dernières répétitions avant la soirée électorale de dimanche. Rencontre avec Françis Letellier et Carole Gaessler qui, à 20 heures, vont annoncer le nom du président de la République élu le 6 mai.

Quel type d'émotion un présentateur ressent à 20 heures au moment de l'annonce du résultat ?

Carole Gaessler : Je l'ai déjà fait une fois sur France 2. Pour tous les Français, c'est toujours un moment historique, important. Quand on est journaliste, participer à un de ces moments là c'est formidable. On est connecté à un moment charnière du pays C'est un instant très excitant.

Mais en même temps à 20 heures, nous sommes avant tout des médiateurs. Il faut être à la fois dans ce moment, savoir le faire vivre, mais aussi garder du recul. L'émotion, on la partage après avec nos proches et notre famille.

Françis Letellier : Là, on sait que dimanche soir on va annoncer le nom du président de la République. Cela a un côté solennel et stressant aussi, car ça peut être très serré. Cela rajoute au suspens. Quand on est présentateur et journaliste, on est aux premières loges. On a envie de savoir. Cela ajoute des responsabilités supplémentaires.

Le risque, c'est de donner le mauvais gagnant. Cela peut se passer, on ne sait jamais, ce serait catastrophique. Se tromper sur un chiffre, un nom ou un prénom ça peut très bien arriver car à 20 heures, la tension monte beaucoup. Elle est extrême car on sait que beaucoup de Français nous regardent, elle est vraiment plus importante qu'au premier tour.

Quelle sera la spécificité de France 3 pour cette soirée électorale ?

Carole Gaessler : On sera très présent dans les grosses villes de France comme Toulouse, Rennes, Lille ou Marseille avec des journalistes en direct. Les bureaux régionaux vont tourner les images des fêtes et nous les envoyer en temps réel. On sera vraiment un peu partout en France, avec la France qui pleure et celle qui rit. Ce sera notre spécificité par rapport à d'autres chaînes qui, elles, seront beaucoup dans les états majors.

Françis Letellier : Nous avons gardé notre plateau décentalisé à Bourges, comme au premier tour, où des Français pourront interpeller les invités politiques dans nos studios parisiens. Il y aura beaucoup de reportages sur des zones géographiques où les résultats du premier tour ont été remarquables, comme dans le Gard par exemple.

On va donner un maximum de résultats des grandes villes, départements ou régions. On a va essayer de montrer quelle est la nouvelle carte de France du rapport de force droite/gauche. Ca donnera des éléments pour les législatives à venir et ça va alimenter la discussion en plateau.

Cette carte sera réactualisée en temps réel, en fonction de la remontée des résultats.

Les rendez-vous de la soirée sur France 3

19h 30 - 21 heures : première partiede la soire sur l'ambiance, puis annonce des estimations à 20 heures et premières réactions en direct et sur le plateau.

22h 20 - minuit : seconde partie avec reportages, images des rassemblements en France et débats prospectifs sur la recomposition politique.

Les invités politiques se succéderont sur le plateau: Luc Chatel, Valérie Rosso-Debord,Bruno Le Maire; Guillaume Peltier pour l'UMP. Elisabeth Guigou, Benoit Hamon, Bernard Cazeneuve, Jérome Cahuzac pour le PS. Florian Philippot pour le FN. Jean-Vincent Placé pour Europe-Ecologie, Jean-Luc Benhamias pour le MoDem et Pierre Laurent pour le Front de gauche.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.