Corbeil-Essonnes : Valls appelle à "tourner la page" Dassault

Le ministre de l'Intérieur a réclamé dimanche un changement aux municipales dans cette ville dirigée de nombreuses années par Serge Dassault au nom de la "morale publique".

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Manuel Valls a serré la main de Serge Dassault ce dimanche
matin sur le marché de Corbeil-Essonnes. Mais le ministre de l'Intérieur, venu
pour soutenir le candidat socialiste, n'a pas ménagé l'ancien maire au cœur d'une
enquête d'achat de votes présumés.

A lire aussi ►►►Ce que la justice reproche à Serge Dassault

"Il faut qu'une page
se tourne sur cette ville, c'est nécessaire pour les habitants, c'est
nécessaire pour la ville, c'est nécessaire pour la morale publique
", a
lancé Manuel Valls, ancien député de l'Essonne et élu de la ville voisine d'Evry.

"Corbeil-Essonnes a
déjà voté pour beaucoup d'élections municipales, c'est la quatrième fois depuis
2008, ça veut bien dire qu'il y a quelque chose qui ne va pas
", a
poursuivi le ministre de l'Intérieur, en référence aux deux victoires annulées
de Serge Dassault en 2008 et 2009.

Serge Dassault en campagne avant de voir les juges

Ce dernier est apparu samedi
aux côtés du maire sortant UMP, Jean-Pierre Bechter. Jusque-là, les deux hommes
n'avaient plus le droit de se côtoyer en raison de l'enquête en cours sur
l'achat de votes présumés dans les quartiers populaires de la ville en 2008,
2009 et 2010.

A écouter ►►►"Monsieur Dassault est au milieu d'un complot politique" (Jean-Pierre Bechter)

Le sénateur, dont l'immunité parlementaire a été levée, doit se
rendre chez les juges du pôle financier de Paris jeudi prochain.

Les candidats à Corbeil-Essonnes :

Jean-Pierre Bechter (maire sortant, UMP-UDI)

Carlos Da Silva (PS)

Bruno Piriou (PCF)

Martine Soavi (SE, ex PS)