Cet article date de plus d'onze ans.

Bartolone élu futur président PS de l'Assemblée, Royal le félicite sur Twitter

Claude Bartolone sera donc le prochain président de l'Assemblée nationale. Lors du vote interne au PS, il a recueilli au 1er tour 127 voix sur 258, puis a été élu par acclamation après le retrait de Jean Glavany.
Article rédigé par Francetv 2012
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Claude Bartolone (FRED DUFOUR / AFP)

Claude Bartolone sera donc le prochain président de l'Assemblée nationale. Lors du vote interne au PS, il a recueilli au 1er tour 127 voix sur 258, puis a été élu par acclamation après le retrait de Jean Glavany.

Il n'a fallu qu'un tour jeudi 21 juin aux députés socialistes pour élire le futur président de l'Assemblée nationale : ce sera Claude Bartolone, qui a obtenu 127 voix dès le premier tour (sur 258), largement devant ses trois rivaux, Jean Glavany (59 voix), Elisabeth Guigou (50 voix) et Daniel Vaillant 22 voix.

Le député de Seine-Saint-Denis a bénéficié du retrait de Jean Glavany, et a été proclamé élu par acclamation.

Il est assuré d'être élu mardi prochain au perchoir grâce à la majorité dont dispose le PS dans l'hémicycle.

Pendant ce temps-là, Ségolène Royal tweetait...

S'agissait-il de distraire l'attention ? Pendant ce temps là,, qui avait rêvé d'être la première femme présidente de l'Assemblée, avant d'être battu à La Rochelle dans la première circonscription de Charente, multipliait les tweets.

Elle a dénoncé des "propos vipérins dans l'Express.fr" , soulignant qu'elle n'était pas candidate à l'Association des régions de France.

Et de "remercier ceux qui se préoccupent de son sort, même avec arrière-pensées" avant de "souhaiter très sincèrement à Claude Bartolone de réussir cette belle mission, pour revivifier la démocratie au service du peuple Français."

C'est par un tweet envoyé le mardi 12 juin que Valérie Trierweiler, la compagne de François Hollande, a spectaculairement soutenu Olivier Falorni contre la mère des quatre enfants du chef de l'Etat, en pleine campagne d'entre deux-tours des législatives.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.