Banlieues : Jean-Louis Borloo met en garde contre le risque d'un "nouvel apartheid"

L'ancien ministre de Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy a rendu son rapport sur la politique de la Ville.

L\'ancien ministre Jean-Louis Borloo, en décembre 2016 à Paris.
L'ancien ministre Jean-Louis Borloo, en décembre 2016 à Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)

Un fonds de 5 milliards d'euros pour les banlieues. C'est ce que propose le rapport sur la politique de la Ville remis, jeudi 26 avril, par Jean-Louis Borloo à Edouard Philippe. Le rapport de l'ancien ministre, très attendu, met en garde contre le risque de "nouvel apartheid".

Le texte égrène 19 programmes pour "faire revenir la République" dans les quartiers face au "repli identitaire et communautaire". Jean-Louis Borloo, plaide notamment pour la "relance immédiate de la rénovation urbaine", la réorganisation de l'école, ou encore la création d'une "académie des leaders" inspirée de l'ENA.

Le plan d'Emmanuel Macron annoncé "courant mai"

Après la remise de son rapport, Jean-Louis Borloo a confié à des journalistes qu'il recommandait notamment un "recrutement massif en alternance" d'habitants de ces quartiers, avec une obligation légale pour les entreprises.

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a indiqué qu'Emmanuel Macron annoncerait "courant mai" son plan de mobilisation pour les quartiers défavorisés. Lors d'un déplacement le 14 novembre à Tourcoing (Nord), le président de la République avait promis le "retour de l'Etat" dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville. Il avait chargé dans la foulée l'ancien ministre de Jacques Chirac et de Nicolas Sarkozy, qui s'était retiré de la vie politique en 2014, d'élaborer un plan de "mobilisation nationale" pour ces quartiers.