Cet article date de plus de dix ans.

Alain Juppé lâche Jean-Paul Garraud, candidat UMP en Gironde

Alain Juppé, maire de Bordeaux et ancien premier ministre, a retiré mercredi son soutien au député UMP Jean-Paul Garraud, membre du collectif de la Droite populaire, et candidat en difficulté dans la 10e circonscription de Gironde (circo3310)
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Alain Juppé (AFP)

Alain Juppé, maire de Bordeaux et ancien premier ministre, a retiré mercredi son soutien au député UMP Jean-Paul Garraud, membre du collectif de la Droite populaire, et candidat en difficulté dans la 10e circonscription de Gironde (circo3310)

Alain Juppé a indiqué mercredi dans un communiqué qu'il "n'ira pas soutenir M.Garraud avant le deuxième tour de l'élection législative". M.Juppé a pris cette décision en raison des propos tenus par Jean-Paul Garraud.

M.Garaud, le député sortant de la 10e circonscription de la Gironde, qui est en ballotage défavorable pour le second tour des élections législatives, avait indiqué dans un entretien à 20minutes.fr qu'"il y a un certain nombre de convictions communes avec le FN, notamment sur le souci de préserver notre identité française".

"Une majorité des électeurs du FN ne sont pas des extrémistes, des pestiférés. La question du maintien d'un cordon sanitaire autour du FN se pose donc. C'est la responsabilité de la Droite populaire que d'y répondre. Après les élections, nous nous réunirons et nous y répondrons", avait-t-il ajouté.

L'ancien premier ministre et maire de la préfecture de Gironde "désapprouve fermement ces propos en totale contradiction avec la position du bureau national de l'UMP".

"Le passé, la culture, les références historiques, l'idéologie du FN sont incompatibles avec les miens et les nôtres? Qui a jamais pu, en aucune circonstance, me prendre en défaut sur cette ligne de pensée et de conduite?", écrivait Alain Juppé mardi sur son blog.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.