"La sanction prononcée par la justice est exemplaire" : François Hollande réagit à la condamnation de Jérôme Cahuzac

L'ancien président de la République a estimé, mardi sur France Bleu Périgord, que "la justice devait passer" parce que l'acte commis par Jérôme Cahuzac "était grave".

François Hollande et Jérôme Cahuzac, le 4 janvier 2013, à Paris.
François Hollande et Jérôme Cahuzac, le 4 janvier 2013, à Paris. (MIGUEL MEDINA / AFP)

En visite à Périgueux (Dordogne) pour la promotion de son livre, François Hollande a réagi à la condamnation de son ancien ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, pour "fraude fiscale", mardi 15 mai. Au micro de France Bleu Périgord, l'ancien président de la République a estimé que "la sanction prononcée par la justice est exemplaire".

Si j'ai un regret c'est de ne pas l'avoir écarté plus tôt.François Hollandeà France Bleu Périgord

Pour François Hollande, "la justice devait passer parce que l'acte était grave". L'ex-président de la République a jugé que le comportement de Jérôme Cahuzac a été "grave parce qu'il y a eu mensonges, mensonge à mon égard, mensonge à l'égard de la représentation nationale, grave parce qu'il s'agissait d'un homme public qui devait être exemplaire".

L'auteur des Leçons du pouvoir, qui était en dédicace à la librairie Marbot, "avait dit à Cahuzac qu'[il] attendait qu'il dise très clairement ce qu'était la vérité et il ne l'a pas dite". Pour François Hollande, "c'est extrêmement douloureux de voir un homme qui avait des compétences, sans doute beaucoup de talent et qui mentait effrontément". Jérôme Cahuzac "devait donc subir les foudres de la justice et être écarté", a t'il ajouté.