Cet article date de plus de treize ans.

"Liliane Bettencourt avait demandé à tirer non pas 100.000, mais 500.000 euros" à la banque Dexia, en décembre 2006

C'est ce que révèle Marianne à paraître samedi, citant des documents internes de la banque."Devant l'énormité d'un tel retrait, et craignant sans doute d'avoir à se justifier devant Tracfin, l'organisme chargé de la lutte contre les mouvements illicites de capitaux, les responsables de la banque (...) ont refusé de lui accorder une telle somme".
Article rédigé par France2.fr avec agences
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
  (AFP/DOMINIQUE FAGET)

C'est ce que révèle Marianne à paraître samedi, citant des documents internes de la banque.

"Devant l'énormité d'un tel retrait, et craignant sans doute d'avoir à se justifier devant Tracfin, l'organisme chargé de la lutte contre les mouvements illicites de capitaux, les responsables de la banque (...) ont refusé de lui accorder une telle somme".

De Maistre sur la liste des 3000 évadés fiscaux ?
Parallèlement, selon Le Point, Patrice de Maistre figure sur la liste des 3000 "évadés fiscaux" dont disposent les autorités françaises.

L'hebdomadaire précise sur son site internet que le compte incriminé, ouvert à une date pour l'instant inconnue auprès de la banque HSBC en Suisse, "est vide et inactif depuis 1997". "C'est pour cette raison, et parce que les faits sont prescrits, que le fisc n'aurait donné aucune suite à cette découverte", dit-il.

Eric Woerth s'était félicité d'avoir obtenu cette liste l'an dernier quand il était ministre du Budget.

Quid de 500.000 euros ?
L'hebdomadaire Marianne, qui s'appuie sur des documents internes de Dexia découverts lundi par les enquêteurs de la brigade financière, s'interroge sur la destination de la somme de 500.000 euros qu'aurait demandé à tirer Liliane Bettencourt.

Dans un entretien accordé début juillet à Mediapart, l'ex-comptable Claire Thibout avait évoqué un financement politique illégal par le couple Bettencourt, assurant notamment que le ministre du Travail Eric Woerth, trésorier de l'UMP, avait reçu 150.000 euros en espèces au printemps 2007 pour financer la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy.

Entendue par les policiers, Claire Thibout est revenue partiellement sur certaines de ses déclarations, mais a maintenu ses accusations sur le financement de la campagne présidentielle de 2007, qualifiées de calomnieuses par M.Woerth et l'Elysée.

Selon Marianne, les agendas de l'ancienne comptable et du gestionnaire de fortune de Mme Bettencourt Patrice de Maistre, saisis par les policiers au cours de leurs perquisitions, font bel et bien état de rencontres entre le gérant de fortune de la milliardaire et Eric Woerth en janvier 2007.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.