Evènement : 2e édition du baromètre de l'esprit critique, par Universcience

Universcience, l'établissement public qui regroupe la Cité des sciences et de l'industrie et le Palais de la découverte, présente la seconde édition du baromètre de l'esprit critique.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
2e édition du baromètre de l'esprit critique.  (Universcience)

Baromètre de l'esprit critique

Comment nos concitoyens voient-ils et pratiquent-ils les sciences ? Quels médias utilisent-ils pour s’informer ? Font-ils plus confiance, sur les sujets scientifiques, aux chercheurs, aux responsables religieux ou aux influenceurs ? Pour se forger leur opinion, s’appuient-ils plutôt sur leurs intuitions ou sur l’avis d’autrui ?

Afin d'apporter des éléments de réponse à ces questions et comprendre le degré d’appropriation de l’esprit critique au sein de la population, Universcience présente la deuxième édition de son Baromètre de l’esprit  critique. Du 16 au 25 janvier 2023, 2048 personnes ont répondu au sondage. 

Quels enseignements tirer de ce baromètre ? 

Cinq grands axes ressortent de cette étude :

1. Au sein de la population française, des niveaux variables d’intérêt et de pratiques culturelles et informationnelles autour des sciences

2. Une reconnaissance élevée de l’importance de la science, toutefois conjuguée à l’expression d’un certain relativisme

3. Les Français partagés sur le rôle des sciences exactes et des sciences humaines dans la formation de l’esprit critique

4. Le rapport à l’esprit critique au sein de la population à travers quatre profils différents : les analystes, les conventionnels, les sceptiques et les éloignés

5. Une majorité de Français convaincus du réchauffement climatique, mais des opinions mitigées sur les choix énergétiques pour l’avenir

Résultats complets et plus d'informations sur le site internet d'Universcience.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Partenariats

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.