Texas : un condamné gracié in extremis

Un Texan de 38 ans, Bart Whitaker, vient d'échapper in extremis à la peine de mort. L'homme avait planifié le meurtre de toute sa famille, y compris son père. Fervent chrétien, ce dernier a milité jusqu'au dernier moment pour que son fils soit épargné.

France 2

Aux États-Unis, Bart Whitaker a échappé à la peine de mort in extremis. Il a été gracié 40 minutes avant son exécution. À l'annonce de la décision, le soulagement est immense pour son père, Kent Whitaker. Depuis des années, cet américain se battait pour que son fils échappe à la peine capitale. "Ici c'est le Texas, ça n'arrive jamais. Je suis tellement soulagé que ça ait fonctionné. C'était ce qu'il fallait faire. C'est la décision qu'il fallait prendre", a commenté le père.

Sauvé par le pardon de son père

Lui-même victime de son fils, Kent Whitaker a choisi de pardonner. En 2003, Bart Whitaker commandite l'assassinat de toute sa famille. Il engage un tireur : son frère et sa mère sont tués, son père et touché, mais il survit. Dénoncé un an plus tard, Bart Whitaker est condamné à la peine capitale. Son père, guidé par sa foi, entame alors son combat pour sortir son fils du couloir de la mort. Sauvé par le pardon de son père, Bart Whitaker verra sa peine commuée en prison à perpétuité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Texas : un condamné gracié in extremis 
Texas : un condamné gracié in extremis  (France 2)