Sommet à Singapour : quel est l'objectif de Donald Trump ?

Sur le plateau du 20 Heures de France 2, le journaliste Étienne Leenhardt livre son analyse des enjeux du sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un, organisé mardi 12 juin à Singapour.

Voir la vidéo
France 2

Que peut-on attendre du sommet à Singapour entre Donald Trump et Kin Jong-un ? La Corée du Nord va-t-elle renoncer à l'arme nucléaire ? "Sans doute pas dans l'immédiat. L'important pour Kim Jong-un, c'est d'abord que cette rencontre ait lieu. C'est déjà une victoire pour lui. Hier, il était au ban de la communauté internationale ; demain, il va serrer la main de l'homme le plus puissant du monde, qui va le sortir d'une certaine manière de son isolement, explique le journaliste Étienne Leenhardt en plateau. Donald Trump, lui, ne va pas dénucléariser la Corée du Nord en quelques jours ; il faudrait des années. Il espère lancer un processus, mais surtout, il fait un coup diplomatique assez inédit : c'est une rencontre qu'aucun président américain en exercice n'avait réalisée avant lui", ajoute-t-il.

"Donald Trump ne croit pas au multilatéralisme"

Pourquoi Donald Trump fait-il autant d'efforts pour traiter avec son pire ennemi, quand on voit comme il maltraite ses alliés au G7 ? "C'est vrai qu'il y a un contraste assez saisissant entre l'accollade qui aura lieu demain à Singapour et puis cette gifle canadienne ce week-end aux démocraties occidentales, mais Donald Trump, tout simplement, ne croit pas au multilatéralisme. Il croit à ce qui est bon pour l'Amérique, éventuellement à ce qui est bon pour lui. C'est vertigineux et déprimant, mais c'est tout sauf une surprise. Il préfère les tête-à-tête, les bras de fer commerciaux, faire des 'deals'. Après un an et demi à la Maison-Blanche, il a enfin autour de lui une équipe parfaitement en ligne sur le plan idéologique avec ses idées, et pour l'instant, rien ne dit si sa politique ne lui fera pas gagner les prochaines élections", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président américain Donald Trump donne une conférence de presse à la Maison Blanche, à Washington, le 1er juin 2018.
Le président américain Donald Trump donne une conférence de presse à la Maison Blanche, à Washington, le 1er juin 2018. (SAUL LOEB / AFP)