Accords de Paris : les dangers de la sortie des États-Unis

Donald Trump doit annoncer ce jeudi 1er juin au soir, si les États-Unis quittent ou pas les accords de Paris. Pour le journaliste Nicolas Chateauneuf, les conséquences pourraient être désastreuses.

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Si les États-Unis de Donald Trump se retirent des accords de Paris ce jeudi 1er juin, la situation serait excessivement grave. Tout simplement parce que les États-Unis sont responsables de 19 % des émissions de gaz à effet de serre, derrière la Chine. Pour rappel, sous Obama, les promesses américaines représentaient à elles seules 21 % de l'objectif mondial des réductions, soit environ 1/5 de l'effort mondial.

Le risque de l'effet boule de neige

La sortie des accords de Paris aura donc des effets importants sur le climat. Selon certaines études, ce départ pourrait être responsable d'une hausse supplémentaire de 0,3 degré à l'horizon 2100. "Ça parait peu comme ça, mais pour le climat c'est très important", insiste Nicolas Chateauneuf. Et de continuer "ce qui pourrait faire le plus mal, c'est l'effet boule de neige (...) Donald Trump pourrait convaincre d'autres dirigeants à faire de même. Notamment Vladimir Poutine. Or la Russie est le cinquième plus gros pollueur mondial, et là, ça devrait être beaucoup plus compliqué."

Le JT
Les autres sujets du JT
Donald Trump à Taormina, le 27 mai 2017.
Donald Trump à Taormina, le 27 mai 2017. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)