Cet article date de plus de deux ans.

États-Unis : certains États remettent en cause le droit à l'avortement

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
États-Unis : certains États remettent en cause le droit à l'avortement
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le droit à l'avortement est en train de reculer aux États-Unis. Plusieurs États conservateurs ont en effet durci les règles. Les géants d'Hollywood menacent de cesser leurs tournages dans ceux qui veulent supprimer l'avortement.

Ils manifestent pour stopper une vague conservatrice qui menace les États-Unis. Vendredi 31 mai, un juge américain doit statuer si la seule clinique à pratiquer l'avortement dans le Missouri peut conserver sa licence pour ce type d'interventions. "C'est une honte que l'État du Missouri instrumentalise les licences pour mettre un terme à l'avortement sûr et légal au Missouri", déplore Evie Mead, directrice du planning familial dans cet État. 

Les studios de cinéma menacent les États conservateurs

C'est un raz de marée conservateur qui menace un droit de 1973. Déjà six États américains menacent de supprimer le droit à l'avortement. Le dernier en date est l'État de Georgie. Le gouverneur, qui a signé la loi liberticide jeudi 30 mai, ne compte pas reculer. Mais il risque gros. Les mastodontes du cinéma, attirés en Georgie par une fiscalité avantageuse, menacent. Warner, Disney et Netflix stopperont les tournages en Georgie si la loi est appliquée. Plus de 90 000 emplois sont en jeu. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etats Unis d'Amérique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.