Afghanistan : "Nous allons vous traquer et vous faire payer le prix", promet Joe Biden à propos des auteurs du double attentat à Kaboul

Le président américain a salué la mémoire des "héros" américains après la mort de douze militaires.

Le président des Etats-Unis, Joe Biden, le 24 août 2021 à Washington.
Le président des Etats-Unis, Joe Biden, le 24 août 2021 à Washington. (DREW ANGERER / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le président des Etats-Unis, Joe Biden, s'est exprimé depuis la Maison Blanche après les attaques meurtrières à l'aéroport de Kaboul, jeudi 26 août. Les militaires américains tués à Kaboul sont des "héros", a déclaré le président américain, qui a promis de "pourchasser" les auteurs de l'attaque de Kaboul revendiquée par l'Etat islamique. "Nous ne pardonnerons pas, nous n'oublierons pas, nous allons vous traquer et vous faire payer le prix", a-t-il promis. Ce direct est terminé.

 Emmanuel Macron condamne "avec la plus grande fermeté" les attentats. Dans un communiqué, le chef de l'Etat exprime "ses condoléances aux familles des victimes américaines et afghanes, adresse son soutien aux blessés, et salue l'héroïsme de celles et ceux qui sont sur le terrain pour mener à bien les opérations d'évacuation", avant de promettre que "la France les mènera à leur terme et maintiendra dans la durée l'action humanitaire et de protection des Afghans menacés".

 Douze militaires américains tués. Quinze autres militaires ont été blessés dans les attentats-suicides qui ont frappé les abords de l'aéroport de Kaboul jeudi 26 août, a expliqué le général Kenneth McKenzie, haut responsable militaire américain. Les Etats-Unis pnt expliqué qu'ils étaient prêts à mener des représailles contre le groupe Etat islamique.

L'Etat islamique revendique l'attaque. Dans un communiqué diffusé par son agence de propagande Amaq, l'EI affirme qu'un de ses combattants a franchi "toutes les fortifications de sécurité" et s'est approché à moins de "5 mètres de militaires américains" avant de déclencher sa ceinture explosive.

L'ambassadeur de France rapatrié. David Martinon, ambassadeur de France à Kaboul, invite les personnes à proximité de l'aéroport à s'éloigner "de toute urgence" et à se mettre à l'abri. Il précise qu'"aucun soldat, policier ou diplomate français" n'était engagé sur les lieux de l'attaque jeudi. David Martinon "opérera depuis Paris" d'ici quelques jours, pour des questions de sécurité, a précisé le président de la République.

Les Etats-Unis évacueront jusqu'au dernier jour. Les évacuations d'Afghanistan vont continuer "jusqu'à la fin de la mission" américaine prévue le 31 août, a affirmé jeudi le ministère américain de la Défense, qui dément qu'elles puissent se terminer "dans 36 heures". "Nous continuerons à évacuer autant de personnes que possible jusqu'à la fin de la mission", a tweeté le porte-parole du Pentagone John Kirby, alors que les opérations d'évacuation cessent progressivement parmi les troupes alliées.

La France arrêtera vendredi les évacuations. L'opération française actuelle en Afghanistan s'achèvera vendredi soir, échéance après laquelle "on ne peut plus procéder aux évacuations à partir de l'aéroport de Kaboul", a annoncé Jean Castex sur RTL, jeudi. Le Canada a cessé jeudi ses opérations. Les Pays-Bas ont également stoppé, tout comme la Hongrie, qui assure avoir évacué 540 personnes du pays.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #AFGHANISTAN

23h56 : Si vous n'avez pas tout suivi concernant le double attentat-suicide à l'aéroport de Kaboul, nous vous résumons ici ce que l'on sait de ce tragique événement.

23h52 : Voici ce qu'il faut retenir de l'intervention de Joe Biden :

Il a rendu hommage aux militaires américains tués, assurant qu'ils sont des "héros". "Ils sont la colonne vertébrale de notre pays", a insisté le président des Etats-Unis.


Il affirme que les évacuations d'Afghanistan vont "continuer""Nous ne nous laisserons pas décourager par des terroristes. Nous ne les laisserons pas arrêter notre mission. Nous poursuivrons l'évacuation", a assuré Joe Biden. La date butoir du 31 août est donc maintenue.

Il promet de "pourchasser" les auteurs de l'attentat de Kaboul. "Nous vous pourchasserons et nous vous ferons payer", a-t-il affirmé à leur attention, ajoutant que les Etats-Unis répondraient "avec force et précision".

Il assure qu'il n'y a pas de preuve d'une "collusion" entre les talibans et le groupe Etat islamique.

23h44 : "Lorsque nous disons que nous allons faire quelque chose, nous le faisons".


Interrogé sur sa décision de maintenir les évacuations d'Afghanistan, Joe Biden affiche sa fermeté : "Il y a des Américains, des détenteurs d'une "green card", des agents de nos alliés, des demandeurs d'asile, des candidats à l'exil, des soldats qui nous ont contactés. Ils ont clairement indiqué leur souhait de quitter le pays. Nous avons encore l'occasion de les évacuer avant le 31 août".

23h39 : Le président américain insiste sur les représailles américaines contre l'Etat islamique, qui a revendiqué le double attentat-suicide à l'aéroport de Kaboul. "Nous avons des raisons de penser que nous savons qui ils sont et nous allons trouver un moyen de les traquer, où qu'ils soient", martèle Joe Biden.

23h35 : "Nous devons terminer cette mission et nous le ferons. Nous n'allons pas être dissuadés par les terroristes, nous allons poursuivre les évacuations", assure le président américain.

23h34 : "Ces dernières semaines nous avons été informés que le groupe Etat islamique (...) a préparé une attaque contre les Etats-Unis. Dès le départ, j'ai toujours dit que cette mission était extraordinairement dangereuse. C'est la raison pour laquelle je voulais qu'elle soit aussi courte que possible", explique Joe Biden.

23h33 : Joe Biden s'adresse aux auteurs de la double attaque et prévient : "Nous ne pardonnerons pas, nous n'oublierons pas, nous allons vous traquer et vous faire payer le prix".

23h32 : "Les vies que nous avons perdu aujourd'hui sont des vies perdues au service de la liberté, au service de la sécurité, au service des Etats-Unis".

23h29 : Joe Biden rend hommage aux soldats "les plus courageux et les plus dévoués de l'histoire. Ils forment ce que notre pays a de mieux à offrir. Ils sont la colonne vertébrale de notre pays. Notre cœur saigne (...) comme toutes les familles en Afghanistan qui ont perdu des proches dans cette attaque".

23h26 : Joe Biden s'exprime sur les attentats-suicides à l'aéroport de Kaboul. "C'est un jour sombre", déclare d'emblée le président américain.

23h22 : Bonsoir , oui le président américain devrait s'exprimer d'une minute à l'autre sur le double-attentat de Kaboul. Nous suivrons sa prise de parole dans notre direct.

23h19 : Bonsoir, Joe Biden parle-t-il ce soir pour réagir ?

23h08 : "C'est une occasion inespérée pour les jihadistes de l'Etat islamique d'attaquer trois cibles à la fois : les Occidentaux, les talibans et les Afghans qui fuient pour rejoindre les Occidentaux".

Pour Dominique Trinquand, l'ancien chef de la mission militaire française auprès de l'ONU, "Daech va se réjouir de pouvoir dire que les Talibans sont des collaborateurs des Américains".

23h00 : "Il semble qu'il y avait sur le territoire afghan à peu près 6 000 personnes de nationalité américaine. Il y en a un peu plus de 4 000 qui ont été déjà évacuées. Il resterait à peu près 1000 / 1 500 Américains à évacuer", explique Agnès Vahramian, correspondante de France Télévisions à Washington.

23h08 : Bonsoir @davidbzh et @Et les coptes chiites de Beyrouth sud : ce sont de vastes questions que vous nous posez. Nous y répondrons dans un prochain article mais on peut résumer les choses en disant que les talibans et l'Etat islamique (aussi appelé Daesh) sontdeux groupes sunnites radicaux mais qui affichent des divergences en termes de théologie et de stratégie. Ils sont aussi en concurrence pour incarner le jihad. Signe de la forte inimitié qui les oppose, l'EI a qualifié les talibans d'apostats dans des communiqués.

22h57 : Les talibans et l'EI ne s'aiment visiblement pas beaucoup. On en sait plus sur leurs differences et leurs relations ??

22h57 : Bonjour France Info et merci pour votre travail. Quel est la différence entre les talibans, Daesh et l'état Islamique? Et s'il y a un lien, lequel est-il? Merci et bon courage

22h38 : Bonsoir @Kaboul : le porte-parole des talibans vient d'indiquer que la troisième explosion qui a secoué la capitale afghane vers minuit n'était pas due à une attaque mais à des destructions d'équipements par l'armée américaine à l'aéroport. Celle-ci n'a pas confirmé dans l'immédiat. Nous vous tenons bien sûr au courant dans ce direct.


22h38 : Bonsoir FI. Des nouvelles de la potentielle nouvelle explosion entendue ce soir a Kaboul svp?Merci. Bonne soirée et merci pour le travail que vous faites, si nécessaire en ces temps troublés à bien des égards...

22h16 : Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres convoque les membres permanents du Conseil de Sécurité (les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la France, la Russie, et la Chine) pour une réunion sur la situation chaotique en Afghanistan. La réunion se tiendra lundi.

22h10 : L'ex-président américain Donald Trump, très critique des décisions de son successeur Joe Biden en Afghanistan, dénonce une tragédie qui "n'aurait jamais dû avoir lieu" dans un communiqué. Donald Trump s'exprime lors d'une conférence à Dallas (Etats-Unis), le 11 juin 2021. (ANDY JACOBSOHN / AFP)(ANDY JACOBSOHN / AFP)

22h08 : Emmanuel Macron précise que la France mènera les opérations d'évacuation "à leur terme et maintiendra dans la durée l’action humanitaire et de protection des Afghans menacés".

22h07 : Dans ce communiqué, le chef de l'Etat "exprime ses condoléances aux familles des victimes américaines et afghanes, adresse son soutien aux blessés, et salue l’héroïsme de celles et ceux qui sont sur le terrain pour mener à bien les opérations d’évacuation".

22h05 : Emmanuel Macron "condamne avec la plus grande fermeté les attaques terroristes" qui ont eu lieu à proximité de l’aéroport de Kaboul.

22h00 : Les causes de l'explosion restent inconnues dans l'immédiat, faute notamment de communication de l'administration afghane, à l'arrêt depuis le renversement du gouvernement pro-occidental par les talibans le 15 août.

22h00 : Une nouvelle puissante explosion a été entendue à Kaboul ce soir, selon des journalistes de l'AFP.

21h56 : Bonsoir @Stephane, Joe Biden va s'exprimer à 23 heures (heure française), nous devrions en savoir plus à ce moment là. Lors sa conférence de presse il y a quelques instants, le général Kenneth McKenzie a assuré que, malgré la situation, les évacuations d'étrangers et d'Afghans jugés "à risque" allaient se poursuivre. "L'opération devrait se terminer à la fin du mois", a précisé le chef du commandement central américain en charge de l'Afghanistan.

21h55 : Cette attaque à Kaboul maintenant revendiquée pourrait-elle changer la décision de Joe Biden de continuer avec le retrait des troupes ?

21h41 : Dans un communiqué diffusé par son agence de propagande Amaq, l'EI se targue qu'un de ses combattants se soit approché à moins de "cinq mètres de militaires américains" et qu'il ait déclenché sa ceinture explosive.

21h40 : L'organisation Etat islamique revendique l'attaque près de l'aéroport de Kaboul

21h38 : Les 110 Afghans qui sont arrivés à Strasbourg aujourd'hui sont "beaucoup de jeunes familles avec des enfants en bas âge, dans une fatigue extrême", décrit le directeur général de l'association qui gère leur accueil dans un hôtel réquisitionné par la préfecture.

21h15 : "Nous continuons à accueillir des personnes à l'aéroport, à faire avancer le plan. Nous nous assurons que les ressortissants américains puissent accéder à l'aéroport. L'opération devrait se terminer à la fin du mois", ajoute le général Kenneth McKenzie.

21h14 : "La menace de Daech est réelle : elle s'est manifestée avec une attaque. Nous pensons que Daech cherche à poursuivre ses attaques", explique le chef des forces américaines à Kaboul, le général Kenneth McKenzie, en conférence de presse. "Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour y faire face", précise-t-il.

21h10 : Douze militaires américains ont été tués à Kaboul, annonce le Pentagone.

21h10 : Faisons un point sur l'actualité de la soirée :

Les deux explosions à l’aéroport de Kaboul, qui ont fait au moins cinq morts et plusieurs blessés aujourd'hui, ont tué plusieurs militaires américains, a annoncé le Pentagone dans un communiqué. Le principal porte-parole parle de 13 à 20 morts et 52 blessés.Suivez notre direct.


Michel Barnier, ancien négociateur de l'Union européenne pour le Brexit, a annoncé sa candidature à la prochaine élection présidentielle (10 et 24 avril 2022). Laurent Wauquiez a lui annoncé qu'il ne serait pas candidat.


Lors d'un point presse ce soir, Olivier Véran a déclaré : "la quatrième n'est pas derrière nous, mais elle tend à diminuer", insistant sur le fait que les personnes non vaccinées étaient plus touchées par l'épidémie.

Le Real Madrid augmente la mise pour faire venir Kylian Mbappé. Le club madrilène propose 180 millions d'euros au Paris Saint-Germain, après un premier refus d'une offre à 160 millions d'euros.

20h56 : Le chef du parti républicains à la Chambre des représentants demande à sa présidente démocrate, Nancy Pelosi, de rappeler en urgence les parlementaires à Washington avant le 31 août, pour qu'ils soient informés par l'administration Biden sur la situation à Kaboul.

20h54 : La rencontre entre le président américain Joe Biden et le Premier ministre israélien Naftali Bennett prévue aujourd'hui a été reportée à demain, après l'attentat à Kaboul qui a fait plusieurs victimes, dont des Américains.

20h08 : Bonsoir , comme l'explique la journaliste Solène Chalvon Fioriti à franceinfo, ces attentats pourraient avoir été perpétrés par l'Etat islamique, "qui reste le groupe djihadiste le plus honni par les talibans". Elle précise : "cette concentration des Afghans les plus libéraux (...), des soldats américains et des talibans" était une "trop belle" occasion pour Daech.

20h07 : Je n'y comprends plus rien. Si ce ne sont pas les talibans (qui ont commis l'attentat) alors qui ?

19h38 : Les attentats qui ont eu lieu près de l'aéroport de Kaboul ont fait de 13 à 20 morts et 52 blessés, déclaré à l'AFP le principal porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid. Il a dit "fermement condamner" ces attaques sur Twitter.

19h30 : Plusieurs militaires américains ont été tués et d'autres blessés dans l'attentat qui a frappé les abords de l'aéroport de Kaboul, annonce le porte-parole du Pentagone.

19h28 : La chancelière allemande Angela Merkel dénonce l'attentat "absolument ignoble" perpétré à l'aéroport de Kaboul, qui a tué au moins six personnes, en blessant des dizaines d'autres.

19h21 : Les talibans "condamnent fermement" les attentats meurtriers qui ont eu lieu près de l'aéroport de Kaboul, déclare leur porte-parole, tout en soulignant qu'ils étaient survenus dans une zone placée sous la responsabilité de l'armée américaine.

18h24 : L'Otan et l'UE appellent à poursuivre les évacuations depuis Kaboul, malgré l'"attentat terroriste" commis à l'aéroport de la capitale afghane. Les Occidentaux mènent leurs ultimes opérations d'évacuation de ressortissants afghans jugés en danger. Suivez notre direct.

18h19 : Le Premier ministre britannique Boris Johnson convoque une réunion interministérielle de crise à la suite de l'explosion qui s'est produite à proximité de l'aéroport de Kaboul, où l'armée britannique mène des opérations d'évacuation, a fait savoir Downing Street.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson à Londres (Royaume-Uni), le 14 juillet 2021. (MATT DUNHAM / AP)(MATT DUNHAM / AP)

18h42 : Voici un point sur cette actualité chargée :

Alors que les autorités occidentales avaient alerté sur un risque d'attentat et que les évacuations se poursuivent, deux explosions ont eu lieu près de l'aéroport de Kaboul, faisant au moins cinq morts et une dizaine de blessés, selon l'AFP. Le Pentagone a évoqué une "attaque complexe", qui n'a pas encore été revendiquée. Suivez notre direct.

Le défenseur international français de Manchester City Benjamin Mendy, 27 ans, est accusé de quatre viols et une agression sexuelle qui auraient eu lieu entre octobre 2020 et août 2021, a annoncé la police anglaise. Le club a annoncé qu'il avait suspendu le joueur pour la durée de l'enquête.

Matignon a annoncé que la campagne de vaccination pour une troisième dose de vaccin contre le Covid-19 débuterait dans les Ehpad à partir du "13 septembre". Le ministre de la Santé, Olivier Véran, donnera une conférence de presse à 18h30 sur la situation sanitaire. Suivez notre direct

L'attaquant Olivier Giroud n'est pas convoqué avec les Bleus pour les trois prochains matchs des éliminatoires du Mondial 2022, contre la Bosnie-Herzégovine, l'Ukraine et la Finlande.Jordan Veretout, Moussa Diaby, Aurélien Tchouaméni et Théo Hernandez sont appelés pour la première fois.

17h52 : Attention, certaines images qui circulent sur les réseaux sociaux et qui prétendent montrer les explosions à l'aéroport de Kaboul ne correspondent pas aux faits et ont été détournées, prévient l'AFP sur son compte Twitter de vérification.

17h50 : Cette image satellite reproduite par l'AFP et diffusée le 23 août montre la porte Abbey Gate de l'aéroport de Kaboul, où s'est produite l'explosion.


(Maxar Technologies / AFP)