Arizona : l'eau est monopolisée par les exploitations agricoles

Publié
Durée de la vidéo : 5 min.
Arizona : l'eau est monopolisée par les exploitations agricoles
Article rédigé par
A.Vahramian, T.Donzel, L.Seyton - France 2
France Télévisions

Aux Etats-Unis, il n'y a aucune restriction d'usage de l'eau lorsque vous possédez un terrain. Dans l'Arizona, des fermes géantes profitent de cela pour assécher les nappes phréatiques en toute impunité. 

La maison de Carolina Compson est cernée par les exploitations agricoles. Cette commerciale, qui travaille à domicile, ne dispose que d'une seule source d'eau potable : son puits. "J'avais 24 mètres d'eau dans ce puits il y a un an. Maintenant je n'en ai plus que 6", se désole-t-elle. La commerciale a encore de l'eau pour quelques semaines mais il lui faudrait un puits plus profond, qui lui coûterait entre 20 000 et 30 000 dollars. L'eau est monopolisée par l'agriculture locale. Dans le sud de l'Arizona, les terres cultivées ont augmenté de 30% en seulement 5 ans. Les fermes s'installent car il n'y a aucune limite imposée au pompage des nappes phréatiques.

L'agriculture locale qui pèse 23 milliards de dollars chaque année

L'eau est gratuite. Posséder la terre, c'est avoir un accès illimité à la ressource. Face aux résistances, où en sont les réserves d'eau de l'Arizona ? "Les précipitations ne remplacent pas l'eau pompée assez vite. On a donc des baisses de niveau des nappes, entre 30 centimètres et 3 mètres chaque année. Le niveau baisse encore. Au bout d'un moment, il n'y aura plus d'eau", alerte l'hydrologue Martin Golfelty. Les hommes politiques locaux n'ont pourtant pas l'intention de restreindre l'activité agricole. Le secteur pèse 23 milliards de dollars chaque année en Arizona. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.