Cet article date de plus de huit ans.

Une Gay Pride violemment réprimée par la police à Istanbul

La police anti-émeute s’est violemment interposée pendant la Gay Pride organisée à Istanbul ce dimanche. Ce sont des slogans dénonçant "le fascisme" du régime du président Recep Tayyip Erdogan qui ont provoqué les débordements.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (La police anti-émeute s’est violemment interposée pendant la Gay Pride organisée à Istanbul ce dimanche. © MAXPPP)

Canons à eau et gaz lacrymogène. La police anti-émeute a choisi la manière forte pour disperser les milliers de manifestants de la Gay Pride. Rassemblés pacifiquement dans le centre d’Istanbul, drapeaux arc-en-ciel à la main, ils ont scandé des slogans dénonçant "le fascisme " du régime du président islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan. Au moins cinq manifestants ont été interpellés par la police.

La place Taksim fermée

Présente en nombre, la police a attendu les manifestants auprès de la grande artère piétonne de la ville, l’avenue d’Istikal. Ils ont ensuite chargé les manifestants, utilisant par moment des balles en caoutchouc. La place Taksim, symbole de la contestation contre le régime islamo-conservateur de l'été 2013, avait été fermée avant le lancement de la marche.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.