Grand format : skier sur les vertigineuses pentes du Caucase

Des privilégiés savourent les joies de la glisse dans le Caucase au sud de la Russie. Ils n'ont pas de remontée mécanique, mais un hélicoptère pour se faire déposer au sommet des montagnes.

FRANCE 2

C'est un secret bien gardé que seuls connaissent les initiés. Marc est de ceux-là. Chaque année au cœur de l'hiver, il quitte la vallée de Chamonix où il est guide de haute montagne pour emmener skier quelques clients privilégiés. Des sommets à près de 4 000 mètres d'altitude, des pentes vertigineuses et une neige à nulle autre pareille. Nous sommes dans le Caucase, au sud de la Russie, le paradis de l'héliski.

8 000 euros la semaine

La nuit ne va pas tarder à tomber, il est temps de redescendre dans la vallée. Les skieurs ne logent pas à l'hôtel, mais dans une résidence d'Etat, une demeure historique. C'est ici qu'a été négociée la réunification des deux Allemagne. La maison, depuis, est tombée en désuétude. Ce soir-là, Marc le guide et ses associés russes accueillent de nouveaux clients. Ils ont payé chacun autour de 8 000 euros pour un séjour d'une semaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans de nombreuses stations, une prise en charge sur les pistes peut vous être facturée 600 euros pour un simple transport
Dans de nombreuses stations, une prise en charge sur les pistes peut vous être facturée 600 euros pour un simple transport (ROBERT PALOMBA / ONLY FRANCE)