Royaume-Uni : Sajid Javid nommé ministre de l'Intérieur après la démission d'Amber Rudd

La ministre Amber Rudd avait démissionné dimanche suite au scandale relatant des objectifs chiffrés sur des expulsions d'immigrés clandestins. Suite à son départ, c'est le ministre britannique des Communautés, Sajid Javid, qui a été nommé ce lundi 30 avril pour la remplacer.

Sajid Javid, le nouveau ministre de l\'Intérieur britannique
Sajid Javid, le nouveau ministre de l'Intérieur britannique (BEN STANSALL / AFP)

La ministre de l'Intérieur britannique, Amber Rudd, a présenté dimanche 29 avril sa démission à la Première ministre, Theresa May, qui l'a acceptée. Elle était sur la sellette depuis que le quotidien The Guardian avait révélé, quelques jours plus tôt, que ses services avaient des objectifs chiffrés pour expulser des immigrés. Elle avait nié être au courant de l'existence de tels objectifs devant une commission parlementaire, et s'est vue accusée d'avoir trompé les députés après de nouvelles révélations du Guardian.

A l'origine de ce scandale, la colère des Britanniques face au traitement réservé aux immigrés du Commonwealth arrivés pour reconstruire le pays après la Seconde Guerre mondiale – nommés la "génération Windrush", du nom de l'Empire Windrush, l'un des premiers bateaux desquels ils ont débarqué en 1948. Des centaines de milliers d'habitants de la Jamaïque et d'autres Antilles britanniques, dont de nombreux enfants, ont ainsi rejoint la Grande-Bretagne entre 1948 et le début des années 1970.

En 1971, ces immigrés venus du Commonwealth ont obtenu le droit de rester indéfiniment sur le territoire. Problème : certains n'ont jamais réclamé de papiers d'identité en bonne et due forme et se sont retrouvés traités comme des immigrés illégaux, courant le risque d'être expulsés.

Excuses de Theresa May

Face au tollé soulevé par ces menaces d'expulsion, Theresa May avait été contrainte de s'excuser auprès des dirigeants de ces pays lors d'un sommet du Commonwealth à Londres il y a deux semaines. Jeudi, elle a fait de même auprès de la communauté noire britannique dans le journal afro-caribéen The Voice. Amber Rudd avait elle aussi dit "profondément regretter" cette situation, le 23 avril, soulignant "l'importante contribution de la génération Windrush" au Royaume-Uni. Elle avait annoncé que ces personnes pourraient obtenir la nationalité et des compensations, notamment pour celles qui avaient perdu leur travail.

Sa démission est un coup dur pour la Première ministre, qui va affronter le 3 mai des élections locales à valeur de test pour son gouvernement conservateur, déjà déchiré par le Brexit et qui dispose d'une très mince majorité au Parlement.

Sajid Javid prend du galon

A 48 ans, Sajid Javid prend du galon. Jusqu'alors ministre des Communautés, il est le fils d'émigrés venus du Pakistan dans les années 1960. Sajid Javid avait indiqué dans un entretien au Sunday Telegraph, que ses parents auraient pu faire l'objet de menaces d'expulsions.