Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Brexit : trois ans après la sortie officielle de l'UE, les Britanniques regrettent leur décision

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Le 31 janvier 2020, le Royaume-Uni quittait officiellement l'Union européenne. Trois ans plus tard, on parle de plus en plus de "Bregret", contraction de "Brexit" et "regret", chez les Britanniques, comme l'explique le journaliste Ambroise Bouleis, correspondant de France Télévisions en direct de Londres, lundi 30 janvier.
Brexit : trois ans après la sortie officielle de l'UE, les Britanniques regrettent leur décision Le 31 janvier 2020, le Royaume-Uni quittait officiellement l'Union européenne. Trois ans plus tard, on parle de plus en plus de "Bregret", contraction de "Brexit" et "regret", chez les Britanniques, comme l'explique le journaliste Ambroise Bouleis, correspondant de France Télévisions en direct de Londres, lundi 30 janvier. (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - A.Bouleis
France Télévisions
France 2
Le 31 janvier 2020, le Royaume-Uni quittait officiellement l'Union européenne. Trois ans plus tard, on parle de plus en plus de "Bregret", contraction de "Brexit" et "regret", chez les Britanniques.

Il y a exactement trois ans, le 31 janvier 2020, le Royaume-Uni quittait officiellement l'Union européenne (UE). Quel est aujourd'hui le sentiment des Britanniques ? "De toute évidence, les Britanniques n'ont pas le cœur à célébrer cet anniversaire. Ici, on parle de plus en plus de 'Bregret', les 'regrets du Brexit', car trois ans après cette sortie officielle de l'UE, l'inflation est au plus haut et la productivité est en berne", a expliqué, lundi 30 janvier 2023, le journaliste Ambroise Bouleis, correspondant de France Télévisions en direct de Londres (Royaume-Uni).

"L'économie britannique décroche plus qu'ailleurs"

"Alors, certes, il y a la guerre en Ukraine et la pandémie qui participent à cela, mais l'économie britannique décroche plus qu'ailleurs. Et parmi les nombreuses promesses faites à l'époque par les Brexiteurs, beaucoup peinent à se concrétiser. (...) Aujourd'hui, deux Britanniques sur trois estiment que le Brexit a été mal fait, mal négocié, et une majorité d'entre eux dit qu'elle voterait contre le Brexit si on lui demandait à nouveau son avis", conclut le journaliste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.