Cet article date de plus de cinq ans.

Au Liban, François Hollande promet une aide à l'armée et aux réfugiés

Le président de la République est à Beyrouth (Liban), première étape d'une tournée de quatre jours au Moyen-Orient.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président François Hollande, avec le président du parlement libanais, Nabih Berri, le 16 avril 2016 à Beyrouth (Liban). (ANADOLU AGENCY / AFP)

De l'aide et des armes. Le président français François Hollande a promis, samedi 16 avril, à Beyrouth une aide militaire ainsi que 100 millions d'euros pour soutenir le pays face à la crise de réfugiés syriens. Le Liban est la première étape d'une tournée de quatre jours au Moyen-Orient.

Le président français, dont c'est la deuxième visite au Liban depuis 2012, a promis le versement de "100 millions d'euros dans les trois prochaines années" pour aider le Liban à faire face à la crise des réfugiés. Selon son entourage, il s'agit d'une "accélération" de l'aide au Liban. Le pays accueille plus de 1,1 million de réfugiés syriens, soit l'équivalent d'un quart de sa population.

"Des moyens matériels" pour l'armée libanaise

Par ailleurs, le chef de l'Etat français a promis "une aide immédiate pour renforcer les capacités militaires du Liban" sur lequel planent des menaces jihadistes notamment du groupe ultraradical Etat islamique (EI), qui a déjà revendiqué des attentats sanglants dans le pays. Dans les prochains jours, le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian définira avec son homologue libanais "les moyens matériels pour renforcer la capacité du Liban à assurer sa sécurité", a-t-il ajouté.

A son arrivée en fin d'après-midi à Beyrouth, le président français a appelé en outre à mettre fin au vide politique au Liban. Le Liban est non seulement sans président depuis près de deux ans mais n'a pas non plus tenu de législatives depuis 2009, le Parlement ayant prorogé son propre mandat à deux reprises, une paralysie sans précédent dans le pays qui a connu une guerre civile entre 1975 et 1990.

Après le Liban, François Hollande se rendra en Egypte (les 17 et 18 avril) et Jordanie (le 19), où la tournée présidentielle prendra une forte connotation économique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Liban

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.