Cet article date de plus de sept ans.

Quelques milliers de manifestants solidaires de Gaza défilent dans plusieurs villes

Ils ont notamment manifesté à Lille, Lyon, Paris, Nantes et Strasbourg.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
A Lyon, le 16 juillet 2014, une manifestation contre l'offensive israélienne. (PHILIPPE MERLE / AFP)

Nouvelle journée de manifestation contre l'offensive israélienne, mercredi 16 juillet. Quelques milliers de manifestants ont défilé dans plusieurs villes de France.

Plusieurs manifestations similaires avaient déjà été organisées le week-end dernier en France. A Paris, des heurts avaient eu lieu en fin de cortège. Une échaffourée avait opposé, devant une synagogue, des manifestants propalestiniens et des membres de la communauté juive, dont de jeunes militants de la Ligue de défense juive.

Mercredi, ils étaient près de 1500 à Lille, selon la Voix du Nord. Mais aussi plusieurs centaines à Lyon, près de 400 à Paris, quelque 200 à Nantes, une centaine à Strasbourg, précise l'AFP. Les manifestants, dont certains s'étaient enroulés dans le drapeau palestinien, ont proféré des slogans de soutien à Gaza et d'autres hostiles à la politique israélienne.

 

Des eurodéputés à Strasbourg

Devant la mairie de Lyon, les formules "Gaza, on est là" ont alterné avec les exclamations "Israël assassin" ou "boycott Israël"Samedi, une manifestation avait rassemblé entre 5 000 et 6 000 personnes dans une des principales rues de Lyon. Un nouveau défilé est programmé samedi au départ de la place Bellecour.

A Paris, les manifestants ont demandé, devant les Invalides, le boycott d'Israël et l'arrêt de l'offensive à Gaza, "maintenant, tout de suite, sans condition". Quelques femmes portaient un tee-shirt vert avec la mention "boycott Israël".

 

A Strasbourg, une centaine de personnes, dont plusieurs eurodéputés, se sont rassemblées devant le Parlement européen, actuellement en session plénière. Etaient notamment présents les députés européens verts Eva Joly et José Bové, mais aussi l'ancien syndicaliste et nouvel élu PS Edouard Martin. A Nantes, 200 manifestants se sont massés devant la préfecture, scandant "Israël assassin criminel de guerre" ou "Libérez la Palestine"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Israël-Palestine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.