Cet article date de plus d'un an.

Cisjordanie : un Palestinien tué dans l’expédition punitive de colons israéliens

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Un Palestinien a été tué, et une dizaine d’autres blessés, dans une expédition punitive menée par des colons israéliens en Cisjordanie, dimanche 26 février.
Proche-Orient : un mort dans l’expédition punitive de colons israéliens en Cisjordanie Un Palestinien a été tué, et une dizaine d’autres blessés, dans une expédition punitive menée par des colons israéliens en Cisjordanie, dimanche 26 février. (France 2)
Article rédigé par France 2 - L. De Villepin
France Télévisions
France 2
Un Palestinien a été tué, et une dizaine d’autres blessés, dans une expédition punitive menée par des colons israéliens en Cisjordanie, dimanche 26 février.

La flambée de violences se poursuit en Cisjordanie. Deux frères israéliens ont été tués dimanche 26 février, dans une attaque à l’arme à feu sur une route en Cisjordanie occupée. Déjà, la semaine dernière, 11 Palestiniens sont morts dans un raid de l’armée israélienne dans la ville de Naplouse. Mais un cap a été franchi dans la nuit du dimanche au lundi 27 février, car c’est la première fois que des colons israéliens, 400 civils armés, entrent dans un village palestinien pour se faire justice eux-mêmes. Un Palestinien a été tué et une dizaine d’autres blessés.

Condamnations unanimes

Ils ont incendié des voitures, des magasins, des habitations, et ont attaqué des Palestiniens. C’est l’armée qui est intervenue pour les chasser. Évidemment, ce matin les condamnations internationales sont unanimes et elles pointent du doigt le gouvernement d’extrême droite de Benyamin Netanyahou. Depuis plusieurs semaines, certains de ces ministres, ouvertement racistes, incitent et appellent à la violence contre des Palestiniens. Ce matin, on le comprend, ils perdent facilement le contrôle de la situation en Cisjordanie, indique le journaliste de France Télévisions, Lucas De Villepin, en direct de Jérusalem.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.