Cet article date de plus de cinq ans.

Macédoine : six policiers tués par "un groupe armé d’un pays voisin"

Six policiers ont été tués et plusieurs dizaines blessés samedi soir dans des incidents à la frontière entre la Macédoine et le Kosovo. Ces incidents interviennent sur fond de crise politique en Macédoine et de conflit ethnique entre Macédoniens slaves orthodoxe et albanais du Kosovo.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Les affrontements se sont déroulés dans le nord de la Macédoine, à Kumanovo © Reuters-Ognen Teofilovski)

Explosions et fusillades à la frontière entre Macédoine et Kosovo. Samedi soir, la police macédonienne est intervenue contre "un groupe armé venu d’un autre pays". Les échanges de tirs ont duré toute la journée et de nombreux habitants ont fui le quartier. Bilan : six policiers tués et des dizaines de blessés.

 

Un porte-parole du ministère de l'Intérieur a déclaré que l'opération de police avait été lancée sur la base d'"informations concernant un groupe armé ". Il a ajouté que ce groupe préparait des "actes terroristes " et s'était infiltré en Macédoine à partir d'un pays voisin, qu'il n'a pas nommé. Selon la presse, ces hommes viendraient du Kosovo.

 

Il y aurait deux victimes parmi les assaillants, selon le gouvernement macédonien. 25 personnes auraient été arrêtées, notamment des séparatistes albanophones suspectés de vouloir attaquer le gouvernement. Depuis plusieurs semaines, la Macédoine est agitée par des protestations contre le gouvernement accusé de népotisme et de corruption. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.