Libye : les coups de pouce de Nicolas Sarkozy à Vincent Bolloré

Un mois après la mort du colonel Kadhafi et alors qu'un nouveau gouvernement vient de se mettre en place, Nicolas Sarkozy continue de suivre de près la situation dans le pays. De très près, même, lorsqu'il s'agit d'aider son ami Vincent Bolloré à y prendre des parts de marché...

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

C'est une information France Info : le chef de l'Etat est intervenu à plusieurs reprises ces derniers mois pour donner un coup de pouce à son ami Vincent Bolloré, celui qui lui avait prêté son yacht juste après son élection en 2007.

En jeu : la concession du port à conteneurs de Misrata, un contrat décroché il y a un an par le groupe, via sa filiale Bolloré Africa Logistics. Mais c'était donc avant l'intervention de l'OTAN, avant la mort de Kadhafi, d'où les craintes de la multinationale que les changements politiques n'entraînent des changements industriels.

Selon nos informations, le président français a évoqué le sujet à plusieurs reprises avec les nouvelles autorités libyennes Discrètement, mais activement, Nicolas Sarkozy a mis tout son poids dans ces échanges. Le Palais de l'Elysée, interrogé, affirme qu'il n'a pas été "jusque là question des contrats avec la libye, il est trop tôt pour en parler".