Les Etats-Unis renforcent leurs troupes en Irak et en Syrie

Les Etats-Unis avaient déjà envoyé une cinquantaine de soldats d'élite dans le nord de la Syrie. Ils n'excluent pas de renforcer ces effectifs, et vont envoyer une unité en Irak pour mener des raids contre le groupe Etat islamique.

(Des troupes américaines supplémentaires seront envoyées en Syrie et en Irak © Maxppp)

Dans un communiqué, le Pentagone assure être "prêt à renforcer" ses troupes déjà en place dans le nord en Syrie et annonce le déploiement d'une nouvelle unité des forces spéciales en Irak. Face à la commission des forces armées, le secrétaire à la Défense Ashton Carter a précisé que "là où nous trouverons de nouvelles opportunités" , les forces seraient renforcées. Il s'agit d'appuyer l'armée irakienne et les forces kurdes pour mener des raids. 

Ces forces spéciales seront à terme capables de conduire des raids, libérer des otages, obtenir du renseignement et capturer des responsables du groupe Etat islamique.

Ashton Carter a expliqué que cette décision allait lancer un "cercle vertueux où du meilleur renseignement génère plus de cibles, plus de raids, et plus de pression" sur le groupe Etat islamique. Il a aussi annoncé que ces nouvelles forces américaines pourraient participer à des opérations unilatérales, aussi bien en Syrie qu'en Irak.

Plus seulement des frappes aériennes

Le président américain revient encore un peu plus sur le pincipe qu'il avait posé "no boots on the ground" (pas de soldats sur le terrain). Après quinze mois de conflit, la Maison blanche avait déjà annoncé en octobre le déploiement de 50 forces spéciales en Syrie alors que les Etats-Unis avaient privilégié les attaques aériennes jusque là. 3.500 conseillers militaires et formateurs ont aussi été envoyés en Irak, mais restent à l'écart des combats.