Cet article date de plus d'onze ans.

Le coût de la marée noire dans le golfe du Mexique a atteint 8 milliards de dollars, a annoncé le groupe pétrolier BP

La compagnie a déclaré qu'il lui faudrait encore une quinzaine de jours pour sceller complètement le puits Macondo.La compagnie s'apprête par ailleurs rendre publiques les conclusions d'une enquête interne sur les causes et les circonstances de l'explosion de la plate-forme Deepwater Horizon le 20 avril dernier qui a provoqué une fuite de pétrole.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le plate-forme Deepwater Horizon, à l'origine de la pire marée noire qu'ont connue les Etats-Unis. (Chris Graythen - Getty Images - AFP)

La compagnie a déclaré qu'il lui faudrait encore une quinzaine de jours pour sceller complètement le puits Macondo.

La compagnie s'apprête par ailleurs rendre publiques les conclusions d'une enquête interne sur les causes et les circonstances de l'explosion de la plate-forme Deepwater Horizon le 20 avril dernier qui a provoqué une fuite de pétrole.

Plus de quatre millions de barils de brut se sont répandus dans les eaux du golfe du Mexique dans les semaines qui ont suivi l'explosion.

Certains cadres subalternes seraient tenus responsables d'erreurs ayant contribué à provoquer l'explosion de la plate-forme, selon des informations rapportées par des médias américains. BP s'efforcerait de la sorte de désamorcer les critiques qui ont visé ses dirigeants ou encore la culture de l'entreprise.

Au vu des chiffres communiqués par BP, le groupe a dépensé 90 millions de dollars par jour depuis qu'il a réussi à installer un dôme sur le puits Macondo le 15 juillet. Mais les travaux de pose d'un dôme temporaire sur le puits Macondo ont retardé le chantier du puits de secours, qui, a indiqué BP vendredi, ne devrait pas être achevé avant mi septembre.

L'explosion et le naufrage de la plate-forme ont fait 11 morts.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.