Cet article date de plus de dix ans.

Le "caucus" de l’Iowa, tour de chauffe de la primaire républicaine

Coup d'envoi cette semaine de la primaire républicaine aux Etats-Unis. Demain, les sept principaux prétendants à l’investiture vont passer le test du "caucus" de l'Iowa. A plusieurs reprises, le vainqueur de ce premier vote est allé jusqu'à la Maison Blanche. Mais ça ne fonctionne pas à tous les coups, d'autant plus que l'élection devrait se jouer cette année sur le terrain de l'économie et de l'emploi.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

 Sept candidats principaux au départ mais un
seul à l’arrivée pour faire face à Barack Obama le 6 novembre prochain. Les
républicains donnent le coup d’envoi mardi de la présidentielle américaine avec
l’incontournable "caucus" de l’Iowa, première d’une longue série de
consultations (primaires et "caucus") au cours desquelles les électeurs
républicains devront choisir leur challenger pour la course à la Maison
Blanche.

Déjà candidat il y a 4 ans, le modéré Mitt
Romney, qui avait alors terminé à la seconde place,  fait figure de favori. Crédité de 24% des
intentions de vote, il est cependant suivi de près par Ron Paul, à 22%, et par le
fervent catholique Rick Santorum, qui caracole à la troisième place avec 15% à
21% d’intentions de vote selon les sondages.

Le "caucus" de l’Iowa sera
suivi le 10 janvier par la primaire du New Hampshire, puis par celle de Caroline
du Sud le 21 janvier, de Floride 10 jours plus tard, et ainsi de suite jusqu’à
l’été.  Ce n’est qu’à l’issue de la convention
nationale du Parti républicain (du 27 au 30 août à Tampa, en Floride) que l’on connaitra
officiellement le nom du rival de Barack Obama à l'élection présidentielle américaine
de l’automne prochain.

 

 

 

 


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.