LA VIDEO. Robot, mon prochain

Les robots sont à la fois source de fascination et d'inquiétude. Avec les progrès technologiques, leur puissance semble infinie, au point de parfois rivaliser avec l'homme. Véronique le Jeune revient sur les multiples applications des machines, de plus en plus terriblement humaines.

Un robot, fabriqué par la firme Shaanxi Jiuli Robot Manufacturing Co., Ltd, à la 17e foire internationale industrielle chinoise, le 3 novembre 2015 à Shangaï (Chine).  
Un robot, fabriqué par la firme Shaanxi Jiuli Robot Manufacturing Co., Ltd, à la 17e foire internationale industrielle chinoise, le 3 novembre 2015 à Shangaï (Chine).   (STRINGER / IMAGINECHINA)

1948. Anatole vient au monde. Un tas de ferraille aux mains en forme de pinces, Anatole est français, télécommandé et... limité. Aujourd'hui, l'engouement pour les robots est mondial. Les leaders sont l'Asie, les Etats-Unis et la France. Si dans le monde de l'industrie le robot est présent depuis la fin du XXe siècle, il peine encore à s'imposer dans les foyers. Le robot de compagnie, humanoïde, serviable et sympathique est au cœur de toutes les recherches.


L'intelligence artificielle n'est pas, en tout cas, un terme galvaudé. Désormais, dans les jeux les plus complexes – échecs, go –, la machine bat l'homme. Plus troublant encore, deux machines auraient communiqué entre elles dans un code indéchiffrable. Parasites? Langage véritable? De quoi relancer les fantasmes les plus fous.