Cet article date de plus de neuf ans.

La tempête tropicale Washi fait plus de 650 morts aux Philippines

La tempêtes a déjà fait plus de 650 victimes, auxquelles il faut ajouter plus de 800 disparus. C’est l’île de Mindanao dans le sud du pays qui a été la plus touchée.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Erik de Castro Reuters)

Des villages entiers détruits, des routes effondrées, des
ponts cassés, les premiers témoignages disent tous la même chose. C’est un spectacle
de désolation qui s’est invité après le passage de la tempête tropicale Washi
aux Philippines. C’est l’île de Mindanao dans le sud du pays qui a été le plus
durement touchée. Les autorités ont comparé cette nouvelle tempête au typhon
Ketsana, l’un des plus meurtriers de ces dernières années.

Le gouvernement et la Croix Rouge des Philippines ont lancé
des appels à l’aide pour nourrir, vêtir et abriter les réfugiées. Les premiers
chiffres donnent 35.000 personnes à secourir. L’armée a été mobilisée. 20.000 soldats
tentent de venir en aide à la population. Ils retirent également les cadavres qui sont
ensevelis sous des torrents de boue.

**Des zones entières à reconstruire

**

Il faudra plusieurs jours pour connaître le bilan
définitif de cette tempête. Les zones touchées sont si étendues que les
recherches vont prendre du temps pour retrouver toutes les victimes.  Ensuite, il faudra penser à la reconstruction
des régions sinistrées. Les priorités devront aller à la distrubution de l’eau
et à la reconstruction des lignes électriques. Selon le directeur de l’organisme
national pour la prévention des catastrophes, "la tâche est immense".  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.