Cet article date de plus de dix ans.

La famille Moulin-Fournier est arrivée en France après deux mois de captivité

Les sept anciens otages, dont quatre enfants, sont arrivés à l'aéroport d'Orly ce samedi matin peu après 6 heures en provenance du Cameroun. Ils ont été accueillis par François Hollande à la descente de l'avion aux couleurs de la République. Les membres de la famille sont apparus très amaigris mais souriants.
Article rédigé par Antoine Krempf
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Maxppp)

Le Falcon du ministère des Affaires étrangères est arrivé sur le tarmac de l'aéroport d'Orly peu après six heures ce samedi matin en provenance de Yaoundé. A l'ouverture de la porte de l'avion, les septs anciens otages de la famille Moulin-Fournier sont apparus souriants avec des couvertures sur les épaules.

Au lendemain de l'annonce de leur libération et après deux mois passés entre les mains des islamistes de Boko Haram, ils sont tombés dans les bras de la dizaine de proches présents sur place. Tanguy Moulin-Fournier, le père de famille, a pris la parole en premier. 

"C'est la vie qui a gagné "

François Hollande a également fait le déplacement. Le chef de l'Etat déclare son "émotion". "C'est aussi la famille France qui est soulagée, émue et admirative de ce que cette famille a pu éprouver. La vie, c'est ce qu'il y a de plus fort et de plus beau. Aujourd'hui, c'est la vie qui a gagné ". 

Remerciements appuyés au Cameroun

Quel rôle a joué Paul Biya dans la libération des otages ? En tout cas, François Hollande a tenu a "remercier aussi bien le Cameroun que le Nigeria, avec une pensée particulière pour le président Biya, qui a eu ces derniers jours un rôle important ".

Les ravisseurs des Français avaient réclamé la libération de membres de leurs familles "emprisonnées au Nigeria et au Cameroun ". Des revendications "hors de portée de la France " par le ministre français des Affaires étrangères. Laurent Fabius s'était rendu à la mi-mars à Youndé pour rencontrer Paul Biya. Depuis, les deux hommes ont été en contact "presque tous les jours ".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.