Cet article date de plus de neuf ans.

L'opposition syrienne dénonce un nouveau "massacre" dans la région de Hama

L'opposition syrienne accuse le régime de Damas d'avoir tué au moins 78 personnes, dont des femmes et des enfants, dans la région de Hama. Un massacre à quelques heures d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Au moins 78 personnes, dont des femmes et des enfants
ont été tuées dans le village de Mazraat al Kabir, près d'Hama dans le centre de la Syrie, selon le
Conseil national syrien. Le CNS accuse les forces du régime de Bachar al-Assad
d'avoir perpétré ce nouveau massacre. Selon Mohamed Sermini, un porte-parole du
CNS, parmi ces victimes de Hama se trouvent "une vingtaine
de femmes et une vingtaine d'enfants "
.

L'armée et les chabiyas en cause

Abdullah Astepho membre du bureau exécutif du CNS joint par France
Info
parle lui de 140 victimes. Il ne s'agit pas, dit-il, d'un "nouveau massacre" puisque, selon ses informations, les bombardements se poursuivaient ce
soir. Aucun doute en revanche pour lui sur le fait que les forces gouvernementales, et les chabiyas, ces milices pro-régimes, sont
derrière ce drame.

Cette nouvelle tuerie intervient dix jours après la mort de
108 personnes à Houla
dans la province de Homs. Toutes abattues à bout portant. Elle
avait provoqué un véritable tollé au sein de la communauté internationale. Ce mercredi
16 pays, dont les Etats-Unis, plusieurs pays européens et arabes se sont réunis
en Turquie pour discuter des moyens de faire cesser la violence en Syrie et
contraindre le président Bachar al-Assad à quitter le pouvoir. ET Kofi Annan doit désormais présenter aux membres du Conseil de sécurité son projet de création d"un groupe de contact".

La communauté internationale semble néanmoins impuissante en raison du blocage de la Russie et de la Chine, alliés de la
Syrie. Pékin et Moscou se sont toujours dits résolument hostiles à toute
intervention et tout changement de régime dans le pays. 


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.