Cet article date de plus de douze ans.

L'Iran a dévoilé vendredi la maquette d'une centrifugeuse d'une capacité d'enrichissement supérieure

Comme les Etats-Unis mercredi, l'Iran durcit le ton. Le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates a annoncé que "toutes les options" étaient sur la table vis-à-vis de l'Iran.En réponse, le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad a déclaré vendredi que les menaces internationales ne feront que "renforcer la détermination de l'Iran".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad (France 2 (24-9-2007))

Comme les Etats-Unis mercredi, l'Iran durcit le ton. Le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates a annoncé que "toutes les options" étaient sur la table vis-à-vis de l'Iran.

En réponse, le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad a déclaré vendredi que les menaces internationales ne feront que "renforcer la détermination de l'Iran".

Les Occidentaux qui cherchent à imposer un nouveau train de sanctions internationales contre l'Iran en rétorsion à sa politique d'enrichissement d'uranium "doivent comprendre qu'ils se trompent".

La politique nucléaire iranienne est "engagée dans une voie de non-retour", a ajouté Ahmadinejad, réaffirmant que "l'Iran est une nation nucléaire, que ses ennemis l'acceptent ou non".

Le président iranien a par ailleurs réaffirmé que la République islamique était "contre la bombe atomique (...) nous considérons les armes atomiques comme inhumaines", critiquant les puissances nucléaires qui se sont dotées de cette arme et défendent désormais la non-prolifération. Les accusations des grandes puissances nucléaires affirmant que l'Iran cherche à se doter de telles armes visent à "justifier le maintien de leurs stocks" de bombes, a-t-il estimé.

"Si vous voulez la non-prolifération et le désarmement, désarmez-vous et désarmez vos amis"
Il a également pointé du doigt, sans le nommer, Israël "qui possède des stocks (d'armes nucléaires) mais est soutenu" par les Occidentaux. "Si vous voulez la non-prolifération et le désarmement, désarmez-vous et désarmez vos amis", a-t-il lancé aux puissances nucléaires occidentales.

Ces déclarations interviennent alors que les six puissances chargées du dossier du nucléaire iranien (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne et Allemagne) ont entamé jeudi des discussions sur un renforcement des sanctions internationales contre Téhéran.

Nouvelles centrifugeuses
Le président iranien a en outre dévoilé vendredi la maquette d'une centrifugeuse de 3eme génération, d'une capacité d'enrichissement d'uranium six fois supérieure à celles de l'usine de Natanz (centre).

Cette centrifugeuse, dont la construction avait été annoncée en décembre, a été "testée avec succès", et Téhéran espère commencer à la déployer d'ici le printemps 2011, a indiqué le chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique, Ali Akbar Salehi.

L'Iran dispose actuellement à Natanz de quelque 8.600 centrifugeuses qui lui ont déjà permis de produire plus de deux tonnes d'uranium enrichi à 3,5%, selon les estimations de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

M. Salehi a précisé que l'Iran était en train de préparer la production, à partir de cet uranium, du combustible dont il a besoin pour son réacteur de recherche médicale de Téhéran, l'une des principales justifications de Téhéran à la production d'uranium hautement enrichi.

Les Etats-Unis dénoncent les desseins "malfaisants" de l'Iran
"Les commentaires (de M. Ahmadinejad vendredi) ne font que prouver plus encore que malgré ses dénégations, nous devons conclure que l'Iran a des intentions malfaisantes concernant son programme nucléaire", a déclaré le porte-parole du département d'Etat, Philip Crowley.

"Si l'Iran veut être cru par la communauté internationale quand il assure que ses intentions sont pacifiques en matière nucléaire, alors il n'a pas besoin d'une centrifugeuse de troisième génération", a-t-il expliqué.

De son côté Londres déclare avoir "de profondes inquiétudes concernant le programme nucléaire de l'Iran qui a échoué à rassurer la communauté internationale que son programme est à visées purement pacifiques", a déclaré un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Lire aussi:

>>

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.