Cet article date de plus de douze ans.

L'incendie de Californie est d'origine criminelle

L'incendie, qui a ravagé depuis le 26 août le nord de Los Angeles, en Californie, est "d'origine criminelle"
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'incendie a parcouru plus de 51.000 hectares dans les montagnes de San Gabriel et dans la Forêt de Los Angeles (© France)
L'incendie, qui a ravagé depuis le 26 août le nord de Los Angeles, en Californie, est "d'origine criminelle"L'incendie, qui a ravagé depuis le 26 août le nord de Los Angeles, en Californie, est "d'origine criminelle"

Selon Rita Wears, une responsable de l'Office des forêts jeudi, "la brigade criminelle du comté de Los Angeles a lancé une enquête pour homicide après la mort tragique de deux pompiers" et conclu à un acte criminel.

Le feu, que les pompiers tentaient toujours de maîtriser vendredi, a détruit près de 60.000 hectares de forêts et 64 maisons.

La chaîne de télévision ABC7 assurait jeudi que des employés du service des forêts nationales pourraient être à l'origine du désastre. Jeudi, l'incendie était maîtrisé à 38%, grâce notamment à une baisse des températures combinée à l'augmentation du taux d'humidité.

Selon le capitaine des pompiers Jerry Meehan, il s'agirait de l'incendie le plus grave survenu dans le comté de Los Angeles, en termes d'étendue et d'hectares brûlés.

Plus de 12.000 maisons et 500 bâtiments commerciaux étaient toujours officiellement menacés, même si la plupart des 10.000 personnes évacuées depuis le début de l'incendie ont pu regagner leur domicile. Les autorités ont précisé que 4.735 pompiers se battaient encore contre les flammes.

La Californie est fréquemment la proie des flammes. En 2007, elle a subi les pires incendies de son histoire: 640.000 habitants avaient été évacués et 2.000 habitations détruites.

Un côut inconstestable


Les conséquences en termes financiers sont redoutées par les autorités de Californie. La lutte contre les divers incendies qui se sont déclarés récemment a déjà contraint l'Etat à engager plus de la moitié des 186 millions de dollars de budget d'urgence annuel prévu à cet effet, alors que la saison des incendies débute à peine et que l'année fiscale n'a commencé que depuis deux mois. Le déficit grandissant de la Californie et la chute des recettes imputée à la crise économique ont provoqué le report du renouvellement pourtant nécessaire des équipements des pompiers.

Le financement des opérations anti-incendies s'est élevé à près de 500 millions de dollars l'année dernière et les services de pompiers s'attend à devoir piocher dans une réserve de 500 millions constituée grâce à des coupes dans les services sociaux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.