Vidéo A la découverte des hikikomori, ces jeunes Japonais qui restent enfermés chez eux

Publié
BRUT
Article rédigé par

On compterait plus d’un million d’hikikomori au Japon. Un hikikomori c’est une personne - souvent un jeune homme - atteinte de phobie sociale et qui refuse de sortir de chez elle. Un trouble qui a inspiré l’artiste peintre française Ymane Chabi-Gara.

“La relation sociale est vue comme trop demandante”

Enfermés chez eux, les hikikomori renoncent à toute interaction sociale. Ils restent reclus au minimum 6 mois à leur domicile. Au Japon, les jeunes hommes sont majoritairement touchés par ce trouble.

Selon la psychologue au CNRS et psychanalyste, Natacha Vellut, le phénomène est apparu dans les années 90 alors que la crise économique et l’essor des nouvelles technologies frappent simultanément le Japon.

“Ce ne sont pas des personnes rebelles”

S’ils refusent de sortir de chez eux, ce n’est pas par rébellion ou par revendication, “au contraire” explique la psychologue : “Ce sont plutôt des personnes en retrait”. 

Dans le cadre de l’exposition “Des Corps Libres”, soutenue par la Fondation Reiffers Art Initiatives, qui a lieu jusqu’au 31 mai prochain au Studio des Acacias, l'artiste peintre Ymane Chabi-Gara met à l’honneur les hikikomori dans ses peintures.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.