Japon : pourquoi un tel culte de la propreté ?

Publié Mis à jour
Japon : pourquoi un tel culte de la propreté ?
FRANCE 3
Article rédigé par
J.Debraux, A.Miguet, L.Krikorian, G.Caron, Y.Yagishita, P.Brame - France 3
France Télévisions

Tokyo ne dort peut-être jamais, mais elle n'est jamais sale. D'où vient cette passion japonaise pour la propreté ?

Tokyo, la plus grande mégalopole de la planète avec plus de 37 millions d'habitants, est connue pour ses enseignes lumineuses et sa propreté légendaire. Ses rues sont en effet réputées parmi les plus propres du monde. En plus des services de voirie, qui travaillent le jour, des bénévoles prennent le relai à la nuit tombée. Kana Mikami vient un soir par semaine avec ses deux enfants de 13 et 16 ans. "On habite dans le quartier, et comme on trouve que parfois tout n'est pas parfaitement propre, on vient donner un coup de main. Pour nous, c'est une activité comme une autre", explique-t-elle.

Aux origines du shintoïsme ?

Dans cette école pour garçons, la récréation dure 10 minutes de moins qu'ailleurs dans le monde. Ce temps est dédié au nettoyage de la classe, du sol aux tables en passant par le tableau. Une tradition typiquement japonaise et un rituel de propreté auxquels sont habitués les enfants dès le plus jeune âge. "C'est normal de le faire tous les jours, et je me sens mieux quand c'est propre", confie un écolier. L'histoire du Japon est intimement liée au shintoïsme, considérée comme la plus ancienne religion du pays. La propreté du corps et de l'âme y sont très présents. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.