L'Italie reçoit le feu vert de l'Union européenne pour son plan de relance et touchera bientôt son premier chèque

Le premier versement du méga-plan de relance, de près de 25 milliards d'euros, pourrait arriver dès juillet en Italie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et le Premier ministre italien, Mario Draghi, lors d'une conférence de presse à Rome, le 22 juin 2021. (ALBERTO PIZZOLI / AFP)

L'Italie est assurée d'encaisser sous peu son premier chèque de l'Union européenne, qui a approuvé mardi 22 juin son plan de relance. Ce dernier est financé par un emprunt commun inédit censé remettre à flot une économie terrassée par la pandémie de Covid-19"C'est une journée de fierté pour notre pays", a souligné le chef du gouvernement Mario Draghi depuis les mythiques studios de cinéma de Cinecittà à Rome, s'adressant à la presse aux côtés de la présidente de la Commission.

Le plan de relance est "l'opportunité pour une génération d'investir dans la force de l'Italie, de faire de l'Italie un moteur de croissance en Europe. Vous avez le plein soutien de la Commission européenne", a assuré Ursula von der Leyen.

En tant que première bénéficiaire du plan de relance européen, avec 191,5 milliards d'euros de prêts et subventions, l'Italie n'a pas droit à l'erreur. D'autant que certains pays dits "frugaux" ont émis des doutes sur l'utilisation des fonds. "Nous avons tous une responsabilité envers les citoyens européens qui paient des impôts pour financer notre plan national. Nous avons la responsabilité de bien faire", a reconnu Mario Draghi, avant de s'engager à mettre en oeuvre des réformes "à une vitesse maximale". Pour apaiser la fronde des Etats réticents, menée par les Pays-Bas et l'Autriche, Bruxelles a subordonné l'octroi des 750 milliards d'euros prévus par le vaste projet de dette commune européenne à la réalisation de réformes, notamment concernant la numérisation, la transition écologique et les infrastructures.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Italie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.