Israël : Benyamin Nétanyahou renonce à former un gouvernement

Le Premier ministre israélien s'est exprimé lundi dans une vidéo postée sur sa page Facebook. 

Le Premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, à Jérusalem, le 10 octobre 2019. 
Le Premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, à Jérusalem, le 10 octobre 2019.  (GALI TIBBON / AFP)

Il renonce à former une majorité de coalition. Lundi 21 octobre dans la soirée, le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a annoncé sur son compte Facebook qu'il renonçait à former un gouvernement. Après les législatives du 17 septembre, dont les résultats étaient très serrés, aucune majorité ne s'était dégagée.  

"Il y a peu de temps, j'ai annoncé au chef de l'Etat que je renonçais à former un gouvernement", a annoncé le chef de file des conservateurs du Likoud, dans cette vidéo adressée, via le réseau social, aux "citoyens israéliens". Le quotidien Haaretz (lien en anglais) indique que cette annonce survient deux jours avant la date finale avant laquelle il devait présenter un nouveau gouvernement. 

Benny Gantz en charge de former le gouvernement 

Le président israélien, Reuven Rivlin, a annoncé dans la foulée son intention de charger le chef de file du parti centriste Bleu-Blanc, Benny Gantz, arrivé en tête le 17 septembre mais sans partenaires évidents pour dégager une majorité parlementaire, de former le prochain gouvernement. Toutes les factions de la Knesset vont être informées que "le président a l'intention de transférer le mandat pour former le gouvernement, dès que possible, au président de Bleu-Blanc, le député Benny Gantz", selon un communiqué des services de la présidence, précisant que ce transfert aurait lieu jeudi.

S'il ne parvient pas lui non plus à former de coalition dans les 28 jours, "n'importe quel député bénéficiant du soutien de 61 membres de la Knesset serait le prochain chargé de former une coalition", explique Haaretz. Un nouvel échec devrait alors entraîner l'organisation de nouvelles élections, les troisièmes depuis avril.