Cet article date de plus de neuf ans.

Inde : les quatre auteurs du viol et du meurtre d'une étudiante condamnés à mort

L'étudiante, stagiaire kinésithérapeute, avait été violée et agressée le 16 décembre à New Delhi. Elle est morte de ses blessures une dizaine de jours plus tard.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une Indienne tient une pancarte demandant la peine de mort pour les quatre hommes accusés du viol et du meurtre d'une étudiante à New Delhi (Inde), le 11 septembre 2013. (MANAN VATSYAYANA / AFP)

Le fait divers avait scandalisé l'Inde. Les quatre auteurs présumés du viol collectif d'une étudiante, en décembre 2012 à New Delhi, ont été condamnés à mort pour viol et meurtre, vendredi 13 septembre. Ils avaient déjà été reconnus coupables de viol et de meurtre mardi. 

L'étudiante, stagiaire kinésithérapeute, avait été violée et agressée le 16 décembre dans un bus en rentrant du cinéma avec son ami. Elle est morte de ses blessures le 29 décembre. L'affaire avait soulevé une vague d'indignation et déclenché un vaste débat en Inde sur les agressions sexuelles contre les femmes. Des dizaines de milliers d'Indiens étaient descendus dans les rues pour manifester leur colère.

"Justice a été rendue"

La famille réclamait la peine de mort. Le père de la jeune femme, qui est morte de ses blessures, s'est dit "heureux" de cette condamnation. Il estime que "la justice a été rendue". Des applaudissements ont retenti dans le palais de justice et à l'extérieur à l'annonce du verdict.

Le juge qui présidait l'audience a estimé que cette affaire relevait de la catégorie des crimes rares, définie par la Cour suprême indienne, justifiant la peine de mort. "En cette période où les crimes contre les femmes augmentent, le tribunal ne peut fermer les yeux sur un acte aussi effroyable", a dit le juge Yogesh Khanna.

L'un des coupables, Vinay Sharma, s'est effondré en larmes à l'annonce de sa condamnation. Un cinquième prévenu a été condamné le mois dernier à trois ans de détention, la peine maximale pour un mineur. Il disait avoir 17 ans au moment des faits. L'un des cinq adultes accusés s'est suicidé en prison.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Viol en Inde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.