Travailleurs détachés : la France à l'offensive

C'est la première offensive d'Emmanuel Macron sur le plan européen : Le Monde publie ses propositions sur la réforme des travailleurs détachés. Le président réclame un net durcissement des régimes. 

France 2

Des règles européennes plus strictes, plus de contraintes pour les Polonais, Roumains, ou Portugais qui travaillent notamment sur les chantiers. C'est ce que réclame la France, à l'offensive, avec de nouvelles propositions transmises à Bruxelles. Le gouvernement juge le système actuel néfaste. Pour Marielle de Sarnez, ministre chargée des Affaires européennes, "c'est une prime au dumping social, ça dessert toute l'Europe. Nous voulons davantage de contrôles. Aujourd'hui, les contrôles ne sont pas harmonisés".

Limiter la durée, encadrer les salaires

Plus de limites aussi : la Commission européenne propose actuellement de limiter à 24 mois la durée d'un détachement. Paris veut aller plus loin : pas plus de 12 mois dans une période de deux ans. Le but est également de mieux encadrer les salaires aussi. Les employeurs doivent verser au minimum le SMIC, mais ils déduisent parfois de ce montant des frais d'hébergement, de nourriture et de transport. La France veut que ces dépenses soient payées en plus du salaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron le 1er juin, sur l\'Abeille Bourbon, dans le Morbihan.
Emmanuel Macron le 1er juin, sur l'Abeille Bourbon, dans le Morbihan. (DAMIEN MEYER / AFP)