Toujours aucune trace du sous-marin repéré au large de la Suède

Une opération militaire de l'armée suédoise est en cours ce lundi encore pour retrouver ce qui pourrait être un sous-marin russe dans l'archipel de Stockholm. Selon Moscou, il appartiendrait à la marine néerlandaise. La Haye dément toute implication.

(©)

 "Cela pourrait être un sous-marin, ou un petit sous-marin. Cela pourrait être des plongeurs utilisant une sorte de véhicule sous-marin ressemblant à un cyclomoteur et cela pourrait être des plongeurs qui n'ont pas d'activité sur notre territoire" . C'est le contre-amiral Anders Grenstad qui a présenté toutes ces hypothèses ce dimanche au cours d'une conférence de presse. Il a précisé que les observations de cet engin non encore formellement identifié ont été faites dans "une zone qui a de l'intérêt pour une puissance étrangère". Sans en dire plus. Et les forces armées suédoises sont restées discrètes.

Un incident intervient sur fond de tension croissante entre les pays nordiques et la Russie à propos de l'Ukraine. La semaine dernière, la Finlande a accusé la marine russe de gêner un navire de recherche expérimental finlandais dans les eaux internationales. Et selon le quotidien Svenska Dagbladet, cette opération de recherche de grande ampleur - l'armée de terre, l'armée de l'air et la marine ont été mobilisées - a été lancée après l'interception d'un message radio en russe sur une fréquence d'urgence. Puis d'autres échanges cryptés, ont été interceptés après le début des recherches, entre un point dans l'archipel de Stockholm et l'enclave russe de Kaliningrad, où se trouve le quartier général de la flotte russe de la Baltique

Moscou cible La Haye qui dément

Mais selon Moscou, "il n'y a pas de situation extraordinaire, sans parler d'urgence, impliquant des bâtiments de guerre russes." Et d'après l'agence russe Ria Novosti qui cite le ministère russe de la Défense, ce sous-marin , qui pourrait donc être en détresse appartiendrait à la marine néerlandaise...

Une supposition démentie par La Haye.  "Nous avons participé à un exercice avec la Suède et plusieurs bâtiments, mais il s'est terminé mardi, la semaine dernière " répond la porte-parole du ministère néerlandais de la Défense, Marnoes Visser. Le sous-marin Bruinvis s'était rendu ensuite à Tallin où il se trouvait ce week-end.