Plus de 60 malades après un repas dans "le meilleur restaurant du monde"

Des clients du Noma, un célèbre restaurant de Copenhague, ont été victimes de nausées, de vomissements et de diarrhées.

René Redzepi, le chef du Noma, un célèbre restaurant de Copenhague (Danemark), dans sa cuisine, le 25 octobre 2012.
René Redzepi, le chef du Noma, un célèbre restaurant de Copenhague (Danemark), dans sa cuisine, le 25 octobre 2012. (FABIAN BIMMER / REUTERS)

Nausées, vomissements et diarrhées. Soixante-trois clients du Noma, le célèbre restaurant de Copenhague (Danemark) sacré trois ans de suite "meilleur restaurant du monde" par un magazine britannique, sont tombés malades après y avoir mangé. Ces cas d'intoxication alimentaire, cités dans un rapport relatant l'inspection du restaurant le 20 février, ont été révélés par les autorités sanitaires danoises vendredi 8 mars.

Les inspecteurs n'ont pas précisé si ces intoxications étaient graves ou bénignes. Mais ils écrivent que "63 personnes" ont été "atteintes sur 78 clients", "sur la période du 12 au 16 février", dans cet établissement doublement étoilé au guide Michelin où le prix du menu avoisine les 200 euros, hors boisson. 

"Nous sommes profondément désolés"

"C'est la pire chose qui pouvait nous arriver", a déclaré le directeur du restaurant, Peter Kreiner. "Nous sommes profondément désolés de tout ça et j'ai personnellement discuté d'un dédommagement avec tous les clients qui ont été affectés."

"A ce moment-là, il y avait des malades parmi les employés qui manipulent la nourriture", a relevé le rapport. Le Noma a évoqué un problème de communication interne. Des clients ont commencé à se plaindre par mail et un employé a annoncé être victime de vomissements. Mais l'information n'a pas assez bien circulé pour aboutir à une désinfection des cuisines. 

Dorénavant il y aura à la fois un salarié parlant danois et un salarié parlant anglais qui liront le courrier électronique, afin qu'il n'y ait plus de retard dans la transmission de telles informations, ont indiqué les inspecteurs.