Cet article date de plus d'un an.

Migrants : un bébé sauvé par un garde civil à Ceuta

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Migrants : un bébé sauvé par un garde civil à Ceuta
France 3
Article rédigé par
P.Mauger, C.Apiou - France 3
France Télévisions

Une photo a fait le tour du monde : celle d'un bébé de deux mois à peine sauvé des eaux de la Méditerranée au large de Ceuta, une enclave espagnole au Maroc où se joue depuis lundi 17 mai une crise migratoire sans précédent. 

Tenu hors de l'eau à bout de bras, un nourrisson de deux mois a été sauvé de la noyade par un garde civil espagnol. "Il était sur le dos de sa mère, trempé, tout pâle. Je ne savais même pas s'il était vivant ou mort. La seule chose que je me disais, c'était 'avance, avance, soit fort', pour rejoindre le rivage le plus vite possible", raconte Juan Francisco Valle, sauveteur de la Guardia Civil. 

1 500 mineurs non accompagnés

Les sauveteurs de la Guardia Civil disent n'avoir jamais vécu de telles scènes. Ces plongeurs ont déjà secouru plusieurs (très) jeunes enfants. Les plus petits font la traversée, accrochés à leurs parents. Les plus grands arrivent seuls après avoir nagé plusieurs centaines de mètres. À bout de force, ils sont pris en charge par les militaires, déployés en renfort sur la plage. Selon les autorités espagnoles, sur les 8 000 migrants qui ont franchi la frontière, 1 500 sont des mineurs non accompagnés. L'Espagne doit les prendre en charge comme le dispose la loi, mais les centres d'accueils sont saturés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.