VIDEO. Élections en Suède : l'exemple d'intégration des immigrés

Dimanche 9 septembre, les Suédois sont appelés aux urnes pour les élections législatives. Et cette fois encore, les enquêtes d'opinion laissent à penser que l'extrême droite pourrait remporter un succès électoral inédit. Et la question de l'immigration est une fois de plus l'un des enjeux du scrutin.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Les Suédois votent dimanche 9 septembre pour les élections législatives. Et là encore, l'extrême droite pourrait être en forte hausse, et même doubler dans certaines villes. La Suède est le pays en Europe qui a accueilli le plus de migrants proportionnellement à sa population. 440 000 migrants sont arrivés depuis 2015. Et pour beaucoup de Suédois, c'est une chance. "On est un petit pays, on a besoin de plus de gens. On peut leur donner du travail", estime un jeune homme au micro de  France 2.

Des cours intensifs

Aujourd'hui en Suède, 19% des habitants sont nés à l'étranger. Dans les agences pour l'emploi, tout est traduit en six langues, et pour le premier rendez-vous, un interprète est même présent. "Les Suédois sont très bien organisés. C'est le luxe ici. Bien sûr, on en avait entendu parler, mais là, on le voit de nos propres yeux", confie un couple de Syriens. L'économie suédoise manque de main d'oeuvre, et pour aider les nouveaux arrivants, l'Etat prend en charge jusqu'à 78% de leur salaire. Pour les plus jeunes, l'État propose une formation gratuite pour apprendre le Suédois, jusqu'à deux ans de cours intensifs obligatoires, pour toucher tout un tas d'aides sociales. Au total, la Suède dépense chaque année quatre milliards d'euros pour aider et intégrer les migrants. Une générosité remise en cause aujourd'hui par beaucoup de Suédois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jeunes migrants en Suède. 2018. 
Jeunes migrants en Suède. 2018.  (FRANCE 3)