Cet article date de plus de quatre ans.

Migrants : incidents dans le camp de Grande-Synthe

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Migrants : incidents dans le camp de Grande-Synthe
Article rédigé par
France Télévisions

Hier, mardi 14 mars, près de 200 réfugiés ont voulu manifester à l'entrée du camp de Grande-Synthe (Nord).

Personne n'a été blessé, mais à l'entrée du camp de Grande-Synthe, ce préfabriqué est désormais en cendres. C'est lé résultat d'une altercation entre les agents de sécurité et quelque 200 migrants mardi 14 mars en fin d'après-midi. "Ils sont arrivés à plusieurs, ils étaient assez remontés, ils nous ont expliqué qu'ils voulaient laisser entrer leurs amis ou leurs connaissances. Ils ont commencé à pousser la porte d'entrée, à faire partir les gardes, et ensuite, malheureusement, ils ont mis le feu à ce qu'ils avaient sous la main", explique Bertrand Wert, bénévole de l'association Le Recho.

Afflux de nouveaux migrants

Depuis trois semaines, de nouveaux bracelets ont été distribués pour filtrer plus sévèrement l'accès au camp, mais l'afflux de nouveaux arrivants génère des trafics entre les migrants : "Il nous en faut plus. Si vous n'en avez pas, vous devez tout le temps rester dans le camp, vous ne pouvez pas aller vers l'extérieur. Après avec de l'argent, ça s'achète. Si t'en as un, on peut te donner 100 euros" explique Ali Sala, migrant irakien. Pour l'association qui gère le camp, pas question cependant de céder à la pression.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.