Migrants : des milliers de personnes ont manifesté à Vintimille contre les frontières

Les manifestants ont notamment revendiqué "la nécessité d'un permis de séjour européen et le droit à la mobilité" en Europe pour les migrants.

Des manifestants contre les frontières, le 14 juillet 2018, à Vintimille, en Italie.
Des manifestants contre les frontières, le 14 juillet 2018, à Vintimille, en Italie. (MIGUEL MEDINA / AFP)

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté, samedi à 14 juillet Vintimille, à la frontière entre la France et l'Italie, contre la fermeture des frontières européennes aux migrants. Le cortège, composé de nombreux Italiens mais aussi de Français, d'Allemands, de Hollandais et d'Espagnols, a marché dans la ville dans une bonne ambiance, mais sous haute surveillance policière, jusqu'à la frontière française avant de faire demi-tour.

"Pour un accueil digne des réfugiés" 

"Pour un accueil digne des réfugiés dans une Europe sans frontières", proclamait notamment une pancarte. La manifestation, à l'occasion du 14 juillet, avait été organisée par de nombreuses associations qui s'occupent de l'accueil des migrants. Elle avait pour objectif, selon un communiqué des organisateurs, "une mobilisation de dénonciation de la brutalité des politiques nationales et internationales de gouvernement des migrations" et "pour revendiquer la nécessité d'un permis de séjour européen et le droit à la mobilité" en Europe pour les migrants.

Vintimille est une ville frontalière italienne qui a vu passer des milliers de migrants en route depuis la péninsule vers le nord de l'Europe mais depuis 2015 la France empêche systématiquement leur entrée sur son territoire. Plusieurs centaines de bénévoles et citoyens engagés dans une "marche solidaire", partie le 30 avril de Vintimille, sont par ailleurs arrivés samedi dernier à Calais, à l'issue d'un parcours de 1 400 kilomètres pour montrer que la "France qui accueille existe".