Malte : interpellation de plusieurs "migrants-pirates"

Des migrants ont détourné un navire pour l'obliger à se diriger vers Malte, là où la centaine de personnes à bord ont débarqué. Cinq hommes ont été arrêtés.

France 3

Un pétrolier ravitailleur d'une cinquantaine de mètres est arrivé au port de La Valette (Malte), avec à son bord un commando des forces spéciales maltaises. Celui-ci surveille étroitement 108 migrants. Mardi 26 mars, certains d'entre eux ont détourné le navire au large des côtes libyennes. Le but était de rejoindre l'Italie.

"Un trafic de traite humaine"

Alerté, Matteo Salvini, le ministre de l'Intérieur italien, refuse de les accueillir. Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, il compare ces migrants à des pirates. "C'est la démonstration évidente qu'il n'est pas question d'une opération humanitaire de secours à des pauvres réfugiés qui fuient la guerre. On parle d'un trafic de traite humaine, organisé de façon criminelle, et qui arrive même à pirater des bateaux qui se portent à leur secours", a déclaré Matteo Salvini. Pour les associations humanitaires, les migrants étaient à bout de force, il fallait les secourir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un drapeau maltais flotte au dessus de la capitale, La Valette.
Un drapeau maltais flotte au dessus de la capitale, La Valette. (ALEXANDROS MICHAILIDIS / AFP)