Italie : la police disperse 200 migrants rassemblés près de la frontière avec la France

Les policiers italiens, équipés de casques, visières et boucliers, ont tenté sans ménagement de repousser les migrants en direction de la ville italienne de Vintimille, située à 5 kilomètres du poste-frontière.

Des policiers italiens dispersent environ 200 migrants rassemblés près de la frontière avec la France, à Vintimille (Italie), le 13 juin 2015.
Des policiers italiens dispersent environ 200 migrants rassemblés près de la frontière avec la France, à Vintimille (Italie), le 13 juin 2015. (JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET / AFP)

Depuis deux jours, ils sont empêchés par des gendarmes français d'entrer en France. La police italienne est intervenue, samedi 13 juin en fin d'après-midi à Vintimille (Italie), pour disperser environ 200 migrants rassemblés tout près de la frontière. Les policiers italiens, équipés de casques, visières et boucliers, ont tenté sans ménagement de repousser les migrants en direction de la ville italienne de Vintimille, située à 5 kilomètres du poste-frontière.

France 3

Une cinquantaine de migrants menacent de se jeter à la mer

Un responsable local de la police italienne, qui n'a pas voulu donner son identité, a indiqué que les forces de l'ordre souhaitaient éloigner les migrants de la frontière pour les emmener en bus vers des centres d'accueil de la province d'Imperia, dont dépend Vintimille. Sur Twitter, ce journaliste de RTL donne des précisions sur cette évacuation.

Vers 18 heures, une cinquantaine d'hommes, qui souhaitaient passer la frontière, ont refusé d'obtempérer et se sont réfugiés sur des rochers. "Où sont les droits de l'homme ?" criaient certains, après avoir été bousculés par les policiers italiens. La Croix-Rouge a affretté un bateau de sauvetage, pour éviter toute noyade. Le reste des migrants, qui constituent la majorité du groupe, s'est elle pliée aux ordres de la police et est partie à pied en direction d'un tunnel sur la route conduisant à Vintimille. 

Plus de 1 000 migrants reconduits en Italie depuis une semaine

Durant les sept derniers jours, un nombre record de 1 439 migrants illégaux ont été interpellés par les forces de l'ordre françaises dans les Alpes-Maritimes, a précisé vendredi le préfet Adolphe Colrat. Parmi eux, 1 097 ont été réadmis en Italie. Selon le préfet, la "pression migratoire" à la frontière franco-italienne connaît "depuis quelques jours" un pic supérieur aux semaines records de 2014.