Ukraine : les Russes "continuent de rendre la vie invivable en utilisant l’énergie comme arme de guerre", dénonce une députée ukrainienne

La députée ukrainienne Lesia Vasylenko est à Paris pour demander plus d'armes. On ne pourra pas entamer de négociations tant que les Russes seront sur le territoire, lance-t-elle.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
La députée ukrainienne Lesia Vasylenko, le 2 octobre 2022. (PAUL ELLIS / AFP)

Lesia Vasylenko députée ukrainienne d’opposition, membre de la commission écologiste en déplacement à Paris, a estimé mardi 8 novembre sur franceinfo que les Russes "continuent de rendre la vie en Ukraine invivable" en utilisant l’énergie "comme arme de guerre". Une partie des Ukrainiens entame l’hiver sans eau, sans chauffage et sans électricité. Des quartiers entiers de Kiev notamment sont plongés dans le noir après les attaques russes à répétition sur des centrales de la région. La députée se dit "très inquiète", mais assure "la détermination" des Ukrainiens pour se préparer à un rude hiver. Selon elle, les habitants qui ont les moyens financiers doivent quitter le pays : "lls doivent être préparés à le faire si la situation devient plus grave".

franceinfo : Les Russes cherchent à rendre la vie impossible en Ukraine ?

Lesia Vasylenko : C'est exactement ça. Les Russes emploient plusieurs méthodes comme arme de guerre. Auparavant, c'était le blé qui était utilisé comme une arme de guerre. C'était le nucléaire et c’est toujours le nucléaire qui est utilisé comme une arme de guerre. Et c'est l'énergie qui, depuis le début, est utilisée comme une arme de guerre. C'est une stratégie que les Russes poursuivent pour rendre la vie en Ukraine invivable et pour détruire tout ce qui nous donne la force d'être Ukrainiens et de continuer à nous battre pour notre liberté, notre indépendance.

Êtes-vous inquiète pour la population ?

Je suis très inquiète, comme d'ailleurs tous mes collègues et tout le monde qui habite en Ukraine. Mais cette inquiétude, ça ne change rien. Cela nous donne seulement la détermination d'être plus préparés à l'hiver, d'être plus préparés aux différents challenges que les Russes peuvent préparer. On doit préparer de l'eau à la maison. On doit se préparer avec des moyens technologiques modernes qui sont disponibles comme des générateurs portables, comme des batteries additionnelles pour les outils qu'on utilise à la maison. Mais on doit aussi vraiment être prêt à évacuer les catégories des personnes qui ont l'argent, qui ont les moyens d'aller ailleurs, à l'ouest de l'Ukraine, peut-être d'aller à l'étranger. Ils doivent être préparés à le faire si la situation devient plus grave.

Que faites-vous à Paris ?

On a rencontré des représentants de l'Assemblée nationale, du Sénat aussi, des représentants du gouvernement et des conseillers de l'Élysée pour rendre compte des événements en Ukraine, mais aussi surtout, de continuer de demander de l'aide pour l'Ukraine. La principale chose dont les Ukrainiens ont besoin ce sont des armes pour qu'on puisse se protéger et forcer les Russes à quitter notre territoire. Tant que les Russes restent dans la Crimée, dans le Donbass, dans les autres régions ukrainiennes, on ne pourrait pas commencer des négociations.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.