Russie : Vladimir Poutine a rencontré Evguéni Prigojine le 29 juin dernier après la rébellion du groupe Wagner

Pendant la réunion, qui a duré "presque trois heures", le président russe a donné son "appréciation" de la mutinerie du 24 juin.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le patron du groupe Wagner, Evguéni Prigojine, en Ukraine, le 25 mai 2023. (TELEGRAM / @CONCORDGROUP_OFFICIAL / AFP)

Où est Evguéni Prigojine depuis sa marche avortée sur la capitale russe ? Une partie de la réponse a été apportée directement par le Kremlin, lundi 10 juillet. Selon son porte-parole, Dmitri Peskov, le chef du groupe paramilitaire Wagner a été reçu par Vladimir Poutine le 29 juin, soit cinq jours après sa rébellion. La rencontre, qui a duré "presque trois heures", réunissait 35 personnes au total, notamment "tous les commandants et les dirigeants" du groupe Wagner.

"Le président russe a donné son appréciation des activités" de Wagner sur le front ukrainien, a précisé Dimitri Peskov, ainsi que "son appréciation des événements du 24 juin", date de la rébellion du groupe. Vladimir Poutine a "écouté les explications des commandants [de Wagner] et leur a proposé des alternatives pour leur travail futur et leur emploi à des fins militaires".

"Prêts à continuer à combattre"

"Les commandants [de Wagner] ont donné leur version des faits. Ils ont souligné qu'ils étaient des soutiens convaincus et des soldats du chef de l'Etat et commandant en chef [Vladimir Poutine] et ont affirmé qu'ils étaient prêts à continuer à combattre pour la patrie", a-t-il poursuivi. 

Le Kremlin réagissait à un article du quotidien français Libération. Publié vendredi, il s'appuyait sur des sources dans les renseignements occidentaux, affirmant que Evguéni Prigojine était retenu au Kremlin où il a été convoqué avec ses principaux commandants.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.